• Accueil
  • Actualités
  • Reconversion des friches industrielles : un enjeu de taille pour l’aménagement urbain durable
Actualités
24 juin 2022

Reconversion des friches industrielles : un enjeu de taille pour l’aménagement urbain durable

Pour répondre à ces nouvelles attentes, les villes se tournent de plus en plus vers les friches industrielles. En effet, ces terrains abandonnés situés à la périphérie des villes peuvent être réhabilités en nouveau quartier ou espaces verts et ainsi transformer le paysage urbain.

Qu’est-ce qu’une friche industrielle ?

En France et en Europe, les friches industrielles sont encore nombreuses. Ces terrains abandonnés au passé glorieux sont aujourd’hui un casse-tête pour les autorités. Car dans une politique de renaturation des villes, les friches industrielles offrent de vastes espaces mais ces derniers riment bien souvent avec pollution.

Définition d’une friche industrielle

Une friche est un espace laissé à l’abandon de façon temporaire ou définitive. Dans le monde de l’industrie, les terrains et aménagements urbains laissés à l’abandon à la suite de l’arrêt d’une activité sont appelés friches industrielles.

Aujourd’hui, les friches industrielles font partie de l’espace urbain. Néanmoins, il en existe de plusieurs types, comme les friches issues de l’industrie lourde, celles liées à la chimie fine ou encore celles résultant d’activités agroalimentaires. Le point commun de l’ensemble des friches industrielles est leur impact sur l’environnement. En effet, ces terrains où l’activité industrielle fut intense ont entraîné la dégradation de leur environnement. Ces sites sont pour la plupart exposés à une grande pollution de l’air ou à une contamination des sols et de l’eau.

En France, il existe encore de nombreuses friches industrielles. La plupart se trouvent dans le nord du pays et en région parisienne. Selon un dernier recensement, la France compte près de 400 000 sites abandonnés, potentiellement pollués.

Or ces friches industrielles peuvent être une réponse à de nombreux problèmes d’aménagement urbain. En effet, en réhabilitant ces terrains abandonnés, les autorités peuvent se donner des moyens supplémentaires pour lutter contre l’étalement urbain. C’est pourquoi la dépollution et la reconversion des friches sont un enjeu important de l’aménagement durable pour les décennies à venir.

Fiche industrielle : symbole de l’impact des activités humaines sur l’environnement et le paysage

De nos jours, concilier aménagement urbain et espaces naturels est une évidence. Les plans d’urbanismes durables intègrent désormais les espaces verts au cœur des villes et des nouveaux quartiers. C’est la manifestation d’une prise de conscience collective des bienfaits de la nature sur l’Homme et l’importance de la biodiversité.

Dunkerque est le bel exemple d’une reconversion réussie grâce à un plan d’urbanisme durable. Territoire marqué par l’industrialisation d’après-guerre, la ville a su donner une seconde vie aux friches industrielles. Dans les années 50, la ville de Dunkerque connaît une phase d’industrialisation massive. Cela s’accompagne d’une forte augmentation de la population et de la bétonisation de la ville pour répondre aux besoins de logement.

Mais dans les années 80, la ville est touchée de plein fouet par la crise économique mondiale. De nombreuses industries et usines ferment. Le chantier naval de Dunkerque ferme en 1987, laissant 80 hectares de friches industrielles portuaires. Cette fermeture douloureuse pour les habitants est le début d’une prise de conscience collective sur la nécessité de revoir l’urbanisme de la ville.

Au début des années 90, la municipalité dunkerquoise décide donc de lancer un vaste projet de réhabilitation et d’aménagement urbain durable. L’idée est d’offrir aux Dunkerquois des espaces verts et des lieux de vie sur les 180 hectares de friches industrielles portuaires situées à deux pas du centre-ville. Pour cela, des espaces naturels sont créés mais aussi des espaces de loisirs et des logements. Ainsi, le territoire gomme petit à petit son image industrielle pour laisser place à de grands espaces verts et de nombreuses zones de loisirs. L’aménagement des friches industrielles portuaires marque le début de la mutation de cette ville du Nord. Car les projets d’aménagement urbain continuent dans le but de faire de Dunkerque une future ville verte.

Pourquoi reconvertir les friches industrielles ?

La reconversion et la réhabilitation des friches industrielles sont l’un des enjeux majeurs d’urbanisme durable pour les années à venir. En effet, ces terrains abandonnés situés aux abords des grandes villes sont les principaux leviers du renouvellement urbain. Ils offrent une solution à la pénurie de terrains et peuvent répondre à de nombreux besoins.

Reconvertir les friches industrielles pour végétaliser les villes

Les friches industrielles sont de grands espaces. Elles peuvent donc être le moyen d’apporter de la nature aux citadins. D’ailleurs, depuis plusieurs années, de nombreuses friches industrielles ont été réhabilitées en espaces verts.

Les projets de reconversion des friches industrielles en espaces verts ont un point commun : le souhait d’aménager durablement l’espace urbain. Mais la végétalisation en zone urbaine est aussi un moyen de prévenir les risques pour la santé des Hommes et de l’environnement. Car reconvertir une friche industrielle, c’est avant tout mettre les moyens pour dépolluer un site. Ainsi, une ancienne friche peut devenir un espace urbain contribuant à la reconquête de la biodiversité grâce à un aménagement végétal. Un changement radical d’impact sur l’environnement pour le bien-être de tous les êtres vivants.

download_scaled_800x800_8142 (1)

Reconvertir les friches industrielles pour limiter l’étalement urbain

La croissance urbaine et la pression sur le foncier en centre-ville entraînent l’étalement urbain.

Les bâtiments et les immeubles grignotent petit à petit les champs et les espaces naturels aux abords des moyennes et grandes villes françaises. Or, l’étalement urbain a de nombreuses conséquences sur le paysage mais aussi sur la biodiversité et les écosystèmes.

Face à une pénurie d’espace en ville, les terres agricoles et les zones naturelles sont soumises à une forte pression foncière. Ces grands espaces à la biodiversité riche et variée font la convoitise des promoteurs immobiliers. Pour préserver l’environnement et lutter contre l’étalement urbain, la solution réside peut-être dans la reconversion des friches industrielles. En effet, elles offrent de vastes espaces en périphérie des centres-villes avec des infrastructures déjà existantes (voiries, réseaux…).

La réhabilitation des friches industrielles peut donc être une solution pour contenir l’étalement urbain. En effet, en transformant ces terrains abandonnés, les villes peuvent se doter de nouveaux espaces. Il est ainsi possible de dynamiser l’activité économique et de créer de nouveaux logements sans pour autant détruire des espaces naturels existants.

download_scaled_800x800_8154 (1)

Reconvertir les friches pour protéger l'environnement et améliorer le cadre de vie des urbains

La réhabilitation des friches industrielles joue également un rôle important dans la protection de l’environnement. Mais c’est aussi l’opportunité pour les villes de développer de nouveaux usages et mettre l’aménagement durable au cœur de leur politique d’urbanisme.

Tout d’abord, la transformation de ces anciens sites industriels en espaces verts nécessite de nombreux travaux de dépollution. Cette extraction de la pollution des sols joue un rôle direct et durable sur la création et la protection d’une nouvelle biodiversité. Chaque année, plus de 24 000 hectares de sols naturels et agricoles sont urbanisés en France. Cette artificialisation des sols s’accompagne de la destruction de la biodiversité. Redonner à la nature des espaces en ville est donc un moyen de lutter en faveur de la protection de l’environnement.

D’autre part, la reconversion des friches industrielles en espaces verts peut être un moyen de lutter contre le phénomène des îlots de chaleur urbain. En effet, la végétalisation des villes est une arme efficace pour lutter contre le réchauffement climatique. Les friches peuvent alors devenir de grands espaces verts et participer à améliorer le cadre de vie des citadins.

C’est pourquoi, dans une politique d’urbanisme durable, l’aménagement végétal d’anciennes friches industrielles est l’une des clés de la réussite du renouvellement urbain.

Espaces urbains – embellir la ville grâce à l’art urbain

Quels sont les enjeux de la reconversion des friches industrielles ?

Les friches représentent des enjeux importants pour les acteurs publics et privés. Elles sont une solution à la crise du foncier tout en participant à la mutation urbaine du paysage. Mais pour cela, il est capital d’intégrer la réhabilitation de friches industrielles dans un plan d’urbanisme durable. C’est à cette condition qu’elles peuvent devenir de nouveaux quartiers offrant espaces verts, logements et activités commerciales pour le bien-être des habitants.

Dépolluer les friches industrielles pour requalifier ces espaces

Avant qu’une friche industrielle se transforme en espace vert, il faut opérer de gros travaux de dépollution. Car ces terrains sont pour la plupart pollués aux métaux lourds, aux hydrocarbures ou aux solvants. Il est donc impossible d’entreprendre des travaux d’aménagement urbain sans auparavant prendre le temps de dépolluer les sols.

 La dépollution d’une friche industrielle est donc la première étape de sa réhabilitation. Une fois toute trace de pollution effacée, il est alors possible d’entreprendre des travaux d’aménagement. Convertir une friche industrielle est un processus long qui demande de nombreux investissements financiers et humains. Pour mener à bien un tel projet, il est impératif d’être entouré par des spécialistes qui pourront suivre le projet de sa création à sa conception.

Comment procéder à la dépollution pour reconvertir les friches ?

Plusieurs techniques existent pour dépolluer les friches industrielles. La plus répandue consiste à extraire les terres polluées et à les dépolluer sur un site extérieur spécialisé. Mais cette opération est coûteuse, car elle engendre des frais de transport, de traitement et de stockage.

Il est néanmoins possible de dépolluer des friches sur site grâce à la phytoremédiation. Ce procédé naturel utilise les propriétés de certaines plantes pour extraire les polluants des sols. Cette solution offre l’avantage d’être moins coûteuse et demande moins de logistique. Mais pour dépolluer une friche industrielle de manière naturelle, il faut accepter des délais plus longs.

La renaturation des terrains pollués est un enjeu important pour les entreprises qui se lancent dans un tel projet. Mais quel que soit le projet d’aménagement urbain final, il est toujours préférable d’opter pour le retrait des sources de pollution plutôt que leur confinement. Et pour y arriver, les collectivités ou sociétés privées peuvent s’appuyer sur un dispositif efficace d’aides mis en place par l’État.

Comment financer la reconversion des friches ?

La dépollution est un processus long et coûteux pour les acteurs publics ou privés qui se lancent dans la réhabilitation des friches industrielles. Normalement, le principe qui prévaut est celui du pollueur-payeur. Mais dans les faits, face à des terrains abandonnés par leurs propriétaires depuis des décennies, ce principe est difficile à appliquer.

C’est pourquoi l’État, via l’ADEME, a mis en place un plan pour aider les collectivité à financer les projets de réhabilitation de friches. Un fonds de 750 M€ est ainsi consacré au financement de la reconversion des friches. Ce plan s’inscrit dans le cadre de projets d’aménagement urbain de revitalisation des centres-villes et de relocalisation des activités.

L’ADEME accompagne ainsi les acteurs publics ou privés grâce à 3 dispositifs :

  • l’aide à la décision, qui apporte un soutien pour la réalisation des études préalables (diagnostics, études de faisabilité, etc.),
  • l’aide aux travaux, qui permet d’accompagner financièrement les entreprises pour la mise en place des travaux de dépollution,
  • l’aide aux actions ponctuelles de communication, pour sensibiliser les parties prenantes et les populations concernées.

Ces aides concernent la reconversion de tous types de friches sur l’ensemble du territoire. L’objectif est de pouvoir dépolluer les sites afin de créer de nouveaux usages pour les habitants : logements, espaces verts, activités économiques, etc.

Conclusion

Les friches industrielles sont une opportunité de développement pour les territoires. Elles peuvent être la solution à la pénurie d’espaces disponibles en ville. Mais pour que la reconversion d’une friche soit réussie, il est important de l’intégrer à un plan d’urbanisme durable.

En effet, réhabiliter une friche industrielle demande souvent de lourds investissements. L’achat du terrain, sa dépollution puis la réalisation des travaux d’aménagement peuvent peser lourd dans le budget d’une collectivité. Mais le résultat est bien souvent positif pour la ville et sa population. En effet, miser sur la reconversion des friches industrielles pour faire évoluer l’aménagement urbain, c’est s’investir dans une politique d’urbanisme durable et participer à la renaturation des villes.

Les villes les plus écoresponsables du monde

Dernières actualités

Voir toutes les actualités

idverde utilise des cookies

À l'aide de ces cookies, nous pouvons collecter des informations sur l'utilisation du site Web, entre autres pour l'analyser et l'améliorer. En outre, des tiers placent des cookies de suivi pour vous montrer des offres pertinentes en dehors de notre site Web. Et les cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En cliquant sur «Ok», vous acceptez l'installation de cookies. Si vous ne souhaitez pas autoriser tous les types de cookies, cliquez sur «Ajuster les paramètres des cookies». Vous trouverez plus d'informations sur les cookies et l'utilisation des données personnelles par idverde ici .

Nous utilisons les cookies suivants:
Paramètres des cookies