• Accueil
  • Actualités
  • Earth Hour : éteindre la lumière pour sensibiliser à la préservation de notre planète
Actualités
29 mars 2022

Earth Hour : éteindre la lumière pour sensibiliser à la préservation de notre planète

Le 26 mars 2022, tous les citoyens du monde sont appelés à éteindre leur lumière et réduire leur consommation énergétique durant une heure lors de l’Earth Hour. Cette mobilisation planétaire au nom de la nature initiée par le WWF a pour objectif d’alerter sur l’état de notre planète : changement climatique, pollution, déforestation… Les dangers pour notre environnement sont nombreux.

Et pour cette 16ème édition, le mouvement Earth Hour 2022 a décidé de mettre à l’honneur les gestes citoyens pour la planète pour valoriser et encourager les initiatives de chacun en faveur de la protection de l’environnement.

État des lieux de la demande énergétique mondiale

La population mondiale ne cesse d’augmenter et devrait atteindre les 8,5 milliards d’habitants en 2030. Cette croissance de la population devrait entraîner de facto une augmentation de la consommation énergétique.

Des besoins énergétiques mondiaux qui ne cessent de croître

De nos jours les besoins mondiaux en production d’énergie sont en constante croissance. Les grands pays comme les États-Unis mais aussi les nouvelles puissances émergentes comme la Chine et l’Inde ont de forts besoins énergétiques. Ils sont de grands consommateurs d’énergie fossile, c’est-à-dire d’énergie composée principalement de carbone.

Les principales sources d’énergies fossiles sont le pétrole, le gaz naturel et le charbon et leur consommation devrait continuer à augmenter dans les prochaines années à l’échelle mondiale. En effet, la croissance de la population combinée à l’amélioration des conditions de vie laisse présager, d’ici 2040, une augmentation de 49 % de la consommation d’électricité, principalement issue des centrales à charbon, ainsi qu’une demande accrue en gaz et en pétrole. Source : Agence internationale de l’énergie.

éclairage responsable

Quelles sont les énergies les plus consommées dans le monde aujourd’hui ?

Pétrole, électricité, charbon… Ces énergies sont toujours plébiscitées par les pays et représentent plus de 80 % de l’énergie consommée. BP a dressé le bilan du mix énergétique mondial en 2020. On y apprend que le Moyen Orient, l’Asie et l’Afrique sont les régions du monde où l’on consomme le plus d’énergie carbone tandis que l’Europe et l’Amérique du Nord amorcent un tournant en diversifiant leur offre énergétique.

En effet, depuis quelques années, on constate que ces deux continents se tournent peu à peu vers les énergies vertes, délaissant ainsi les énergies fossiles. Mais pour le moment c’est l’Amérique Latine qui est le continent le plus « vert », c’est-à-dire celui où l’on produit le plus d’énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables sont, à l’inverse des énergies fossiles, tirées de sources inépuisables d’origine naturelle. Même si la part d’énergie fossile reste importante dans la consommation globale d’énergie mondiale, on constate un intérêt de plus en plus important de la part de certains pays pour la recherche d’alternatives énergétiques laissant entrevoir des changements dans le marché de l’énergie pour les années à venir.

Mieux comprendre l’impact de notre consommation énergétique sur l’environnement

Notre consommation d’énergie a un impact direct sur notre environnement. En effet, la production des énergies fossiles est particulièrement polluante, produisant notamment des gaz à effet de serre. C’est l’une des principales causes du réchauffement climatique et une menace pour la biodiversité des écosystèmes.

Le dérèglement climatique

Nous savons aujourd’hui que les gaz à effet de serre sont les principaux responsables du réchauffement climatique. Ces gaz sont produits par l’Homme pour satisfaire les besoins énergétiques de plus en plus conséquents de notre société moderne.

Il est important de noter que leur production n’a cessé d’augmenter depuis la révolution industrielle et l’essor du transport routier, aérien et des industries.

Aujourd’hui, le dérèglement climatique n’est plus une facétie mais bel et bien une réalité : fonte des glaces, augmentation des températures, nous constatons ces changements chaque année depuis plus de 20 ans.

Une menace sérieuse pour la biodiversité

Le réchauffement climatique est un danger pour la biodiversité. En effet, la diversité des espèces naturelles et animales présente dans un milieu naturel est directement menacée lorsque ce milieu change sous l’impact du changement climatique.

Prenons l’exemple de la fonte des glaces qui met en péril tout un écosystème allant de l’ours polaire aux insectes et crustacés aquatiques qui assistent impuissants au changement de leur milieu naturel. L’ours blanc est devenu le symbole du réchauffement climatique et de son effet sur notre planète.

Mais au-delà de l’impact sur les régions polaires, le dérèglement du climat touche notre environnement proche et l’augmentation des températures entraîne des changements dans la biodiversité de tous les écosystèmes.

Les énergies fossiles à l’origine de la pollution

Le CO2 est le gaz à effet de serre le plus produit par les activités humaines notamment lors de la production d’énergie. Il est aussi le principal responsable du réchauffement climatique. Notre consommation énergétique, principalement fossile, a donc un impact direct sur la pollution mondiale et le dérèglement climatique.

Mais soyons rassurés, aujourd’hui il est possible d’opter pour des alternatives en matière d’énergie et ainsi lutter contre la pollution et le réchauffement climatique tout en satisfaisant nos besoins énergétiques. C’est notamment le cas des énergies renouvelables qui peuvent être intégrées dans notre quotidien et nous permettre de consommer une énergie verte en harmonie avec notre planète et notre environnement. C’est le choix d’idverde, de passer au 100% électricité verte pour le siège et l’intégralité des agences françaises.

Quand les végétaux deviennent des sources d’énergie

Comment participer à l’Earth Hour 2022 ?

Le WWF a créé l’Earth Hour de façon à ce que le mouvement soit accessible à tous mais aussi afin de lui donner une portée mondiale.

Kit de participation Earth Hour

Cette année, le rendez-vous est fixé au 26 mars à 20h30. Crise sanitaire oblige, la mobilisation autour de l’évènement sera à la fois en présentiel et en digital. Un kit d’action peut être récupéré en ligne sur Earth Hour.

La mobilisation est également forte sur les réseaux sociaux et tous les participants à cette édition sont invités à partager leurs actions avec le #Connect2Earth.

Agir le 26 mars 2022

Que faire pour montrer son engagement ? Le samedi 26 mars les citoyens du monde entier participant à l’évènement Earth Hour sont invités à éteindre leur lumière durant une heure à partir de 20h30. Un geste simple mais hautement symbolique pour éveiller les consciences sur le réchauffement climatique. Il est ainsi très simple de rejoindre le mouvement et de faire partie des millions de citoyens du monde engagés auprès de WWF dans la lutte contre le dérèglement climatique et pour la biodiversité.

Comment agir simplement au quotidien pour protéger notre planète

Vous ne pouvez participer à l’Earth Hour ? Il n’est jamais trop tard pour agir pour notre planète. Chaque action individuelle ou collective du quotidien compte et chaque citoyen du monde peut participer à la protection de l’environnement par des actes simples.

Éteindre ses appareils électriques

Pour commencer à agir dans le but de protéger notre planète, l’un des premiers gestes à adopter dans notre quotidien est d’éteindre nos appareils électriques. Nous avons souvent tendance à laisser en veille notre téléviseur ou nos appareils électroménagers à la maison.

À plus grande échelle, il est fréquent dans les bureaux d’entreprises que nous quittions les locaux sans forcément éteindre les lumières et les appareils électroniques comme les imprimantes et les ordinateurs. Or, laisser l’ensemble de ces appareils électriques, électroniques ou électroménagers en veille contribue à augmenter notre consommation d’énergie. Car même en veille, ces appareils continuent de consommer de l’énergie, jusqu’à 40% de leur consommation.

Éteindre ses appareils électriques est donc un geste simple et écoresponsable pour faire des économies d’énergie. Il est facile de le mettre en place à la maison en éteignant son téléviseur grâce à une multiprise équipée d’un système coupe veille ou bien en éteignant son ordinateur à la fin de sa journée de travail.

Adopter un éclairage responsable

En plus de réduire la pollution lumineuse des villes, adopter un éclairage responsable contribue à réaliser des économies d’énergie ainsi qu’à préserver l’environnement. De nos jours l’éclairage, qu’il soit celui des particuliers ou de l’espace public, est particulièrement énergivore alors que des solutions existent pour passer à une énergie verte fiable comme l’éclairage solaire par exemple.

Depuis quelques années on constate que l’offre des fournisseurs d’énergie se diversifie. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à proposer à leurs clients de passer à des contrats d’électricité verte issue d’énergies renouvelables.

Comme cité plus haut, c’est le choix fait par idverde dont 80 % de l’entreprise (agences et siège social) est passée à l’énergie verte le 1er janvier 2021. Et les efforts continuent car l’objectif pour notre société paysagiste est d’atteindre 100 % d’électricité verte en la France.

Se déplacer écoresponsable

se déplacer écoresponsable

Une façon simple d’agir pour notre planète quotidiennement est de réfléchir à la façon dont nous nous déplaçons. En effet, il est parfois possible de privilégier des modes de déplacements écoresponsables comme les transports en commun, le covoiturage mais aussi l’utilisation de véhicules hybrides ou électriques, de vélos ou encore de trottinettes électriques pour les citadins.

Les entreprises sont également de plus en plus nombreuses à privilégier le vélo pour les déplacements de leurs collaborateurs dans les grandes villes. De nombreuses villes encouragent d’ailleurs leurs citadins dans cette démarche en leur proposant par exemple de subventionner l’achat d’un vélo électrique.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des livreurs, coursiers ou techniciens à vélo dans les rues de la capitale et c’est d’ailleurs le choix fait par idverde France, dont les équipes parisiennes d’entretien paysager se déplacent désormais à vélo lors de leurs interventions sur Paris.

Chez idverde UK, nous avons fait le choix de renouveler notre parc automobile en 100 % électrique.

Optimiser sa consommation d’eau

L’eau est une ressource précieuse dont les réserves mondiales diminuent. Notre consommation est en partie la cause de cet amoindrissement des stocks. En effet nos habitudes de consommation entraînent bien souvent un grand gaspillage qu’il est pourtant possible de réduire grâce à des gestes simples.

Vérifier l’état de son installation pour éviter les fuites, ne pas laisser couler l’eau du robinet, prendre une douche au lieu d’un bain ou encore arroser ses plantes en récupérant l’eau de pluie, ce sont quelques-uns des bons réflexes à adopter pour lutter contre le gaspillage de l’eau.

Les particuliers ne sont pas les seuls à pouvoir agir. En effet, les entreprises sont de plus en plus sensibilisées à ces questions et enjeux environnementaux et il n’est pas rare de voir des actions en faveur de la lutte contre le gaspillage de l’eau, comme on peut le constater chez idverde, qui optimise quotidiennement l’utilisation de l’eau de pluie pour tous les chantiers liés à l’arrosage et fontainerie ou encore pour l’arrosage des sols sportifs et autres espaces verts.

Recycler ses déchets

Nous sommes tous sensibilisés au recyclage de nos déchets. Le tri de nos poubelles fait aujourd’hui parti notre quotidien. En jetant nos déchets plastiques et verres dans les poubelles prévues à cet effet nous agissons en citoyens écoresponsables.

Les particuliers ne sont pas les seuls concernés par le recyclage des déchets. Le recyclage des déchets des entreprises est également un enjeu majeur pour l’environnement. D’ailleurs les règles évoluent rapidement à ce sujet et les décrets sur les obligations des entreprises vis-à-vis de la gestion de leurs déchets les poussent à s’intéresser au tri, au recyclage et à la valorisation des déchets.

Des entreprises ont déjà mis en place des systèmes efficaces en termes de recyclage, c’est notamment le cas d’idverde qui valorise 100 % de ses déchets verts.

 L’application WAG de WWF

Le WWF a lancé en 2018 WAG (We Act for Good), une application conçue pour aider les citoyens à consommer de façon responsable. Elle se présente comme une plateforme digitale réunissant une communauté autour de défis sur 9 grandes thématiques.

Derrière ces défis se cachent des conseils qui permettent à l’utilisateur d’adapter ses habitudes dans le but de consommer plus sainement, réduire sa consommation d’énergie ou mieux trier ses déchets par exemple.

Cette application a pour vocation d’éduquer et d’alerter sur notre mode de consommation en utilisant un principe simple : lancer des challenges et compter sur la communauté très active pour les relever et les relayer !

Conclusion

Chaque citoyen, chaque entreprise ou organisation a la possibilité d’agir à son niveau pour participer à la préservation de notre environnement. Les petits gestes comptent autant que les grands et il n’est jamais trop tard pour agir…

Commençons donc par noter dans nos agendas que le 26 mars 2022 à 20h30 nous éteindrons nos lumières pour montrer notre engagement et éveiller les consciences.

Journée mondiale du recyclage : comment devenir un #RecyclingHeroe ?

 

 

Dernières actualités

Voir toutes les actualités

idverde utilise des cookies

À l'aide de ces cookies, nous pouvons collecter des informations sur l'utilisation du site Web, entre autres pour l'analyser et l'améliorer. En outre, des tiers placent des cookies de suivi pour vous montrer des offres pertinentes en dehors de notre site Web. Et les cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En cliquant sur «Ok», vous acceptez l'installation de cookies. Si vous ne souhaitez pas autoriser tous les types de cookies, cliquez sur «Ajuster les paramètres des cookies». Vous trouverez plus d'informations sur les cookies et l'utilisation des données personnelles par idverde ici .

Nous utilisons les cookies suivants:
Paramètres des cookies