• Accueil
  • Blog
  • Que faut-il retenir des villes les plus vertes d’Europe ?
Transition écologique et environnementale
08 octobre 2021

Que faut-il retenir des villes les plus vertes d’Europe ?

Aujourd’hui, nous assistons à un développement de plus en plus important des villes vertes en Europe. Cette expansion est encouragée par le prix de la capitale verte européenne, qui récompense les villes écologiques. Ainsi, treize métropoles européennes ont été primées pour leur engagement environnemental.

Cet investissement en matière de transition écologique s’applique dans différents domaines, comme la gestion des déchets et de l’eau, l’utilisation d’énergies renouvelables, la végétalisation de l’espace urbain, ou encore le développement de la mobilité verte.

C’est la ville française de Grenoble qui sera à l’honneur en 2022. Récompensée pour son investissement en matière de transition écologique, elle devient la treizième ville européenne à obtenir ce label vert.

Comment ces capitales vertes ont-elles réussi leur transition écologique ? Quelles leçons pouvons-nous en tirer ?

Comment devient-on une ville verte ?

La mobilité, un enjeu de taille pour la ville verte

mobilité_ville_verte

De nombreuses villes développent la mobilité verte. Pour ce faire, les villes vertes tentent de réduire l’utilisation de la voiture en améliorant l’offre de transport en commun et en encourageant l’utilisation du vélo.

Ainsi, Dijon a inauguré en 2012 deux lignes de tramway et a mis en circulation de nombreux autobus hybrides. La ville souhaite aussi transformer son centre en espace piéton. Elle mise pour cela sur la création d’infrastructures favorisant l’utilisation du vélo, ce qui la positionne parmi les premières de sa catégorie en ville cyclable.

De même, Stockholm tente de réduire le trafic routier en installant un péage afin de limiter l’accès des automobilistes au centre-ville. Grâce à cela, la majorité des habitants de la ville utilise les transports en commun, qui sont de surcroît écologiques car ils fonctionnent au biogaz.

De son côté, Hambourg bannit de la circulation les moteurs diesels. Cette capitale verte bénéficie également d’un important réseau de transports publics qui permet à la quasi-totalité de ses résidents de trouver un moyen de locomotion à proximité de leur habitation.

Enfin, la ville verte Vitoria Gasteiz, également élue capitale verte européenne, restreint les véhicules polluants dans le centre-ville. Pour ce faire, la municipalité augmente le prix des places de parking et réduit la vitesse de circulation à 10 km/h. Ainsi les habitants se déplacent en ville à pied ou via les transports publics, dont l’offre est régulièrement améliorée.

Optimiser sa gestion des déchets

Les villes vertes travaillent constamment à l’amélioration de leur gestion des déchets. Il va sans dire que la gestion durable des déchets est un pilier fondamental du développement durable.

Ainsi, Stockholm a mis en place un système de réseau souterrain pour collecter ses déchets efficacement. La ville a aussi créé un chauffage centralisé des bâtiments en réutilisant l’énergie de combustion des déchets collectés.

En Slovénie, Ljubljana a été élue capitale verte européenne en 2016 en se distinguant notamment par sa politique de gestion des déchets. 60 % de ses déchets sont collectés pour être recyclés et compostés et sa production de déchets résiduels est moindre. Ljubljana, qui fait d’ailleurs partie du réseau zero waste, continue ses efforts afin de diviser par deux le poids de ses déchets résiduels et arriver à 78 % de collecte séparée avant 2025.

En outre, la ville verte slovène détient, depuis 2015, un centre moderne de traitement des déchets qui fait partie des plus importants d’Europe. Des tonnes d’ordures ménagères y sont changées en compost, biocarburant ou transformées en nouveaux objets.

Quant aux Smart City, elles mettent l’innovation technologique au service des déchets ! C’est le cas de Copenhague qui souhaite utiliser le partage de données pour la gestion des déchets afin d’améliorer le développement durable de la ville.

Vers une énergie 100 % renouvelable des villes

Les énergies qui se renouvellent rapidement, de manière naturelle, sont des énergies inépuisables. Il est donc opportun de les utiliser au maximum afin d’être le plus écologique possible. De nombreuses villes vertes ont amélioré leur politique en matière de transition énergétique concernant l’utilisation des énergies renouvelables.

C’est le cas de Hambourg, qui utilise considérablement les énergies renouvelables, et notamment l’énergie éolienne. À titre d’exemple, le parc éolien de Dan Tysk permet de produire suffisamment d’électricité pour alimenter 400 000 domiciles.

Hambourg se sert également de l’énergie solaire en réhabilitant un ancien bunker où sont installés de nombreux panneaux solaires thermiques et photovoltaïques.

À Essen, où les plus célèbres entreprises d’énergies renouvelables sont installées, l’énergie verte est largement utilisée, si bien qu’on la baptise « Capitale allemande de l’énergie ».

Quant à Nantes, elle a obtenu le Label Européen Cit’ergie grâce à ses nombreuses actions en faveur du développement de l’énergie renouvelable, et notamment grâce à son utilisation du photovoltaïque.

Qui dit ville verte, dit plus d’espaces verts

À Hambourg, 90 % des habitants habitent à moins de 300 mètres d’un espace vert. Des écoquartiers émergent, comme Hafen City qui contient quasiment 3 000 arbres, et pas moins de 26 hectares de végétation.

En Espagne, c’est la ville verte Vitoria Gasteiz qui se végétalise. C’est assurément une des villes européennes qui détient le plus d’espaces verts par habitant, plaçant ainsi chaque citadin à moins de 300 mètres d’un parc. En effet, Vitoria Gasteiz détient 1 000 hectares de jardins publics, soit un tiers de sa superficie, et ce sont quelque 130 000 arbres qui viennent arborer les rues de cette ville verte.

ville_espaces_verts

D’autre part, six parcs de plus de 600 hectares forment une « ceinture verte » qui encercle la ville. Il est possible de circuler à travers cette ceinture grâce à presque 100 km de voies cyclables et une trentaine de kilomètres de voiries piétonnières.

La gestion de l’eau, un des défis majeurs de la ville verte

Afin de mener à bien leur transition écologique, les villes vertes doivent prêter attention à leur gestion de l’eau.

À Stockholm, par exemple, la centrale de l’écoquartier d’Hammarby utilise les eaux usées pour alimenter le chauffage et la climatisation.

Hambourg limite le gaspillage de l’eau en réduisant à 4 % les taux de fuites dans ses réseaux grâce à une importante maintenance des infrastructures de la ville.

Vitoria Gasteiz a vu sa consommation d’eau par habitant se réduire de 20 % entre 2001 et 2009. Pour ce faire, elle s’est servi de l’innovation technologique pour contenir les fuites d’eau. Mais elle a également effectué tout un travail de sensibilisation auprès des citadins. Cette ville verte a également veillé à la qualité de l’eau de la rivière Zadorra, en traitant les eaux usées avant leur déversement dans le cours d’eau.

Essen, quant à elle, réutilise l’eau de pluie en créant des bassins en ville. De plus, la municipalité a réhabilité les lacs et rivières pollués autour de la ville. Elle est ainsi parvenue à y faire renaître la biodiversité. C’est le cas de la rivière Emscher, renaturalisée grâce à un budget établi à partir d’une taxe sur l’eau imposée aux habitants. Par ailleurs, l’assainissement et l’agencement du lac du Baldeneysee, interdit d’accès ces quarante dernières années, permettent aujourd’hui d’accueillir les baigneurs.

Une démarche récompensée par le Prix de la Capitale Verte Européenne

Depuis 2010, chaque année en Europe, une ville reçoit le prix de la capitale verte européenne, décerné par la Commission Européenne. Ce label ville verte récompense les villes durables et innovantes.

Quels sont les critères d’attribution du prix ?

Pour obtenir ce prix, les villes vertes d’Europe doivent répondre à plusieurs exigences :

  • être aptes à réaliser des missions environnementales exigeantes
  • être engagées dans une démarche de développement durable
  • être en constante amélioration de leur politique environnementale
  • avoir la capacité de servir de modèle pour encourager les autres villes
  • impulser le développement des bonnes pratiques environnementales.

Les villes sont évaluées sur la base de douze domaines environnementaux. Elles doivent, entre autres, justifier des moyens mis en place pour préserver la qualité de l’air ainsi que de leur politique durable concernant la gestion des déchets et la gestion de l’eau.

Les villes doivent également mettre en avant la présence de la nature et de la biodiversité au sein de leur espace urbain, justifier de l’utilisation durable des sols, mais aussi parler de leurs démarches en termes d’éco-innovation et d’atténuation du changement climatique. La mobilité verte et la performance énergétique sont également des critères pris en compte.

Zoom sur Grenoble, capitale verte européenne 2022

Grâce à sa politique environnementale ambitieuse, Grenoble sera la capitale verte européenne en 2022. C’est la deuxième ville française à recevoir ce prix sur treize villes vertes européennes élues jusqu’à présent. La somme de 350 000 euros sera versée à la ville pour lui permettre de renforcer ses actions en termes d’environnement et de développement durable.

Grenoble a pour objectif de diminuer de moitié les particules fines et les émissions de gaz à effet de serre. Pour ce faire, la municipalité limite la vitesse de ses automobiles à 30 km/h. Également, en 2022, la totalité des bus fonctionnera à l’électricité ou au gaz naturel afin de diminuer le rejet de carbone dans l’atmosphère.

En outre, la majorité des Grenoblois va travailler à vélo, ce qui place la ville verte en deuxième position des villes cyclables françaises. Enfin, Grenoble a décidé d’utiliser uniquement de l’électricité verte d’ici 2022.

Concernant la gestion de ses espaces verts, la ville verte a l’avantage de n’utiliser aucun produit chimique. Grenoble, qui a fait naître le premier écoquartier français, dispose de nombreux jardins partagés. La ville développe l’agriculture urbaine et augmente de plus de 5 000 arbres son espace urbain afin de purifier l’air en absorbant le carbone.

Comment lutter contre la canicule en ville ?

Rendre la ville plus verte, la mission du groupe idverde

Valoriser le patrimoine arboré

Consciente de la valeur des arbres et de leur importance dans l’espace urbain, notamment pour la qualité de l’air, idverde apporte un soin particulier à leur entretien. Nos experts arboristes élaborent des programmes de maintenance adaptés à chaque espèce.

Portés par une approche écologique forte, nos techniciens travaillent au déploiement naturel des arbres. En effet, les arboriculteurs adaptent leur traitement à chaque catégorie d’arbre afin de les préserver, dans le respect de l’environnement.

Les équipes idverde auscultent les arbres pour détecter d’éventuelles affections à soigner. Elles procèdent à l’élagage si besoin et nettoient aussi le bois mort pour sécuriser les espaces verts accessibles aux promeneurs. Elles peuvent également retirer les éventuels cocons de chenilles urticantes.

Lors de la plantation, il est important de choisir des espèces d’arbres adaptées au milieu. Il est aussi nécessaire de préparer minutieusement le terrain et d’analyser la croissance de l’arbre à long terme pour pouvoir l’entretenir au mieux.

Les soins arboricoles demandent une réelle expertise et idverde propose de sensibiliser le public à ce patrimoine vert grâce à diverses animations pour mieux connaître les arbres.

Restaurer les berges pour préserver les écosystèmes

La préservation des berges est essentielle pour l’équilibre écologique des cours d’eau car elle permet de protéger leurs écosystèmes. La renaturation des berges est donc essentielle à la préservation de la faune et de la flore.

D’autre part, afin de pouvoir profiter de tous les bienfaits que nous apportent les points d’eau, tels que la fraîcheur, la détente ou encore la contemplation, il est important de s’assurer de la stabilité des berges et de leur sécurité. La renaturation des berges permet notamment de les protéger contre l’érosion.

Soucieuse de maintenir et développer la biodiversité des cours d’eau, de préserver le paysage et d’assurer la sécurité du rivage, idverde œuvre à la renaturation des lacs et rivières. Nous prenons en compte la sûreté des berges et prévenons les inondations.

Intégrer la nature en harmonie avec la ville

Chaque espace vert est unique et doit être géré en fonction de ses caractéristiques propres et de son utilité. Il est ainsi indispensable d’adapter la plantation et l’entretien des espaces à ces différents paramètres.

Ainsi le choix des plantes peut, par exemple, diminuer la consommation d’eau ou encore protéger et développer la biodiversité. En outre, l’entretien se fait différemment en fonction des saisons et de l’espace à traiter.

Nos équipes professionnelles paysagistes détiennent les connaissances nécessaires pour s’adapter à tous types d’espaces. Qu’ils soient publics ou privés, nous intervenons sur une pluralité de lieux : jardins, parcs, plans d’eau, sites historiques, espaces routiers, fluviaux ou ferroviaires.

Conclusion

L’Europe poursuit sa transition écologique, avec déjà treize métropoles vertes qui font sa fierté. Mobilité verte, gestion durable des déchets, énergies renouvelables, végétalisation de l’espace urbain ou encore gestion de l’eau… Autant de problématiques qui sont au cœur des stratégies des villes écologiques d’aujourd’hui et de demain. La ville française de Grenoble a réussi ce pari, en devenant la capitale verte européenne 2022.

idverde utilise des cookies

À l'aide de ces cookies, nous pouvons collecter des informations sur l'utilisation du site Web, entre autres pour l'analyser et l'améliorer. En outre, des tiers placent des cookies de suivi pour vous montrer des offres pertinentes en dehors de notre site Web. Et les cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En cliquant sur «Ok», vous acceptez l'installation de cookies. Si vous ne souhaitez pas autoriser tous les types de cookies, cliquez sur «Ajuster les paramètres des cookies». Vous trouverez plus d'informations sur les cookies et l'utilisation des données personnelles par idverde ici .

Nous utilisons les cookies suivants:
Paramètres des cookies