• Accueil
  • Blog
  • Comment prendre soin de ses plantes en été ?
Blogs
21 juin 2022

Comment prendre soin de ses plantes en été ?

Par ailleurs, les végétaux s’adaptent différemment en fonction du sol où ils sont implantés mais aussi du climat dont ils bénéficient. L’été, par exemple, les plantes ont un besoin d’eau considérable et il est important d’adapter l’arrosage en conséquence.

Il est indéniable que prendre soin de ses plantes permet de conserver longtemps leur esthétique et leur parfum délicat.

Quelles plantes choisir pour un jardin fleuri tout l’été ?

Les plantes vivaces

Les plantes vivaces sont utilisées dans de nombreux jardins car elles permettent de végétaliser des espaces rapidement et durablement, tout en exigeant peu d’entretien.

Il existe de nombreuses variétés de plantes vivaces qui s’adaptent à différents milieux. À fleurs, à feuilles ou à fruits, on les trouve sous différents aspects.

Par exemple, le bougainvillier est une plante vivace qui offre des fleurs merveilleusement colorées. Bien connues, les marguerites font aussi partie du clan des vivaces tout comme les hortensias ou encore le muguet.

D’autres offriront plutôt un feuillage riche comme les fougères, le bambou ou le ficus. Dans la catégorie des plantes vivaces à fruits, on retrouve le fraisier et la tomate.

Pour bien entretenir ses plantes vivaces en été, il convient de veiller à conserver le sol propre, notamment en supprimant les mauvaises herbes. L’été étant propice à la sécheresse, il ne faut pas oublier de les arroser régulièrement et d’éventuellement constituer un paillage pour conserver le sol au frais.

Pour les plantes qui ont tendance à refleurir l’été ou l’automne, comme le géranium, les fleurs mortes devront être coupées régulièrement. Quant aux plantes hautes, il sera opportun de raccourcir leurs touffes au mois de juin.

Pour avoir des plantes vivaces fleuries tout l’été, optez pour la grande marguerite d’Alaska ou encore l’échinacée pourpre.

Les plantes vivaces en plein soleil se portent très bien si l’on choisit les catégories méditerranéennes qui s’acclimatent parfaitement sur les sols secs. Par exemple, l’arctotis ou la lavande sont des fleurs d’été résistantes à la sécheresse.

vivaces

Les plantes bisannuelles

Peu utilisées du fait de leur courte durée de vie, les plantes bisannuelles apportent pourtant une allure considérable aux jardins. Ensemencées au printemps ou en été, elles fleurissent l’année suivante puis disparaissent en laissant des graines, qui constitueront ensuite une source de refloraison.

Si vous n’aimez pas particulièrement jardiner, la pensée constitue un excellent choix pour égayer les jardinières avec ses petites fleurs aux multiples couleurs. Cette cousine de la violette a l’avantage de demander peu d’entretien. Prendre soin de ses plantes deviendra ainsi un jeu d’enfant !

La pâquerette, qui fleurit d’avril à juin, est bien appropriée pour constituer des bordures. Plante passe-partout, elle se décline en différentes tonalités de rouge. Facile d’entretien, cette plante peut atteindre jusqu’à 30 cm.

Pour prendre soin de ses plantes bisannuelles, il convient de les installer dans une terre riche d’engrais organiques et selon leur taille, de les espacer d’une dizaine de centimètres.

La levée pouvant être perturbée par des températures excédent 18 degrés, il est judicieux de les planter dans des espaces mi-ombragés.

Avec un peu d’engrais au printemps et un arrosage régulier l’été, ces plantes se porteront parfaitement. Pour les conserver le plus longtemps possible, il est requis de couper régulièrement les fleurs fanées pour ne pas fatiguer la plante.

menthe

Les plantes aromatiques

Jardiner devient un réel plaisir avec les plantes aromatiques qui permettent d’ajouter de délicieuses saveurs aux plats cuisinés !

Aisément cultivables, les plantes aromatiques sont également résistantes aux maladies et aident à repousser les insectes grâce à leur parfum. Les plantes aromatiques méditerranéennes comme le thym, le romarin, la lavande ou l’origan, poussent au soleil et se développent bien sur des terres sèches et légères.

Les plantes aromatiques septentrionales telles que la mélisse, la ciboulette ou la menthe, poussent sur des sols fertiles et humides et apprécieront aussi bien le soleil que les espaces mi-ombragés.

Afin de prendre soin de ses plantes aromatiques, il convient de les arroser dès que la terre est sèche de manière à conserver systématiquement un sol humide et de leur réserver une place au soleil.

Les bulbes

Faciles à cultiver, les bulbes s’assemblent à merveille avec les plantes vivaces. La majorité des bulbes à floraison estivale provient des continents de l’hémisphère sud et a l’avantage d’avoir une floraison prolongée en développant des fleurs de juin à octobre. C’est le cas des bégonias, des glaïeuls ou encore de la tubéreuse.

Les bulbes d’été les plus faciles à cultiver sont sans aucun doute les dahlias qui offrent une floraison prolongée et un grand choix de formes et de couleurs. C’est également le cas des lys qui embaument admirablement jardins et terrasses. Les glaïeuls poussent aussi très bien et permettent de constituer de magnifiques bouquets. Les cannas apportent, pour leur part, un style exotique au jardin et nécessitent très peu d’entretien. Cultivés en pleine terre, ils seront garants d’un été fleuri.

Il est conseillé de planter ensemble différentes variétés de plantes à bulbes pour obtenir une floraison spectaculaire et durable. En effet, à l’exception des dahlias, leur floraison ne s’étale que sur 2 à 4 semaines.

Pour prendre soin de ses plantes bulbeuses, il est recommandé de les mettre en terre au printemps et de les nourrir régulièrement avec de l’engrais. Surtout si elles sont cultivées en pot. Les bulbes d’été ont besoin d’être arrosés régulièrement et ce jusqu’à ce que leurs feuilles deviennent jaunes. Cependant, il faut s’assurer d’avoir un sol suffisamment drainé car les excès d’eau peuvent provoquer le pourrissement des bulbes. Par ailleurs, les bulbes à floraison estivale nécessitent beaucoup de soleil.

Comment gérer l’arrosage de son jardin en été ?

Adopter la bonne méthode d’arrosage

Arroser ses plantes est indispensable à l’entretien du jardin. Or, l’arrosage nécessite de s’adapter à différents paramètres comme les saisons, les espèces ou encore les sols.

En été, les plantes ont des besoins d’eau considérables car le soleil assèche les sols et les précipitations ne sont pas présentes pour maintenir la terre humide. Ce contexte de sécheresse est d’autant plus accentué par les différents épisodes de canicule dont nous souffrons chaque année.

Pour prendre soin de ses plantes, chaque espace végétal doit bénéficier d’un arrosage adapté en fonction de son exposition au soleil, de la nature du sol, du climat mais aussi en fonction des besoins propres à son espèce.

Par exemple, les plantes très exposées à la chaleur s’assèchent plus vite et doivent donc être bien hydratées. Il ne faut pas pour autant oublier les plantes installées à l’ombre qui apprécient les sols frais et humides.

De son côté, la nature de la terre va également jouer un rôle dans la rétention de l’eau. Ainsi, un sol argileux retient bien l’eau tandis qu’un sol drainant aura besoin de plus d’arrosages.

Quant au climat, c’est également un facteur déterminant de l’arrosage. En effet, selon la quantité de pluie et de vent, les plantes auront besoin de plus ou moins d’eau.

Enfin, chaque plante dispose de ses propres besoins en eau, c’est pourquoi l’arrosage doit être adapté en fonction de chaque espèce. Par exemple, les plantes grasses supportent très bien la sécheresse car elles détiennent la capacité de stocker l’eau.

Pour prendre soin de ses plantes de manière durable et écologique, il est important de les établir dans des endroits qui tiennent compte de leurs besoins afin de limiter l’arrosage. Arroser au pied des plantes en évitant le feuillage est aussi un bon moyen de prévenir l’évaporation de l’eau. Enfin, utiliser un tuyau d’arrosage permet d’arroser précisément à l’endroit voulu.

Arroser au bon moment

Durant l’été, il convient d’éviter d’arroser pendant la journée afin de limiter l’évaporation de l’eau avec le soleil. Un arrosage en soirée apparaît donc idéal durant cette saison chaude.

Il faut savoir que l’été, environ 7 litres d’eau par mètre carré se volatilisent à cause de la chaleur. Les arrosages légers et fréquents laissent l’eau à la surface et elle s’évapore avant de pouvoir atteindre les racines et les hydrater.

Il est donc préférable d’arroser plus rarement mais amplement. En effet, en arrosant abondement, l’eau a la capacité de pénétrer en profondeur jusqu’aux racines.

Prêter attention aux symptômes des plantes permet de donner des informations sur ses besoins d’arrosage. Pour prendre soin de ses plantes, il apparaît utile d’observer le feuillage pour savoir si la plante a besoin d’être hydratée.

Il est important aussi de prendre en compte la météo. En période de pluie par exemple, il ne sera pas nécessaire d’arroser votre jardin si les plantes ont déjà reçu suffisamment d’eau.

Pour les absences prolongées durant les vacances d’été, il existe une méthode d’arrosage au goutte-à-goutte grâce à un système microporeux enterré. Ce procédé ingénieux permet d’arroser les racines tout en limitant le gaspillage de l’eau.

Économiser l’eau grâce à quelques astuces

Économiser l’eau est nécessaire et cela devient particulièrement indispensable durant l’été et les fortes chaleurs.

Il existe différents moyens pour prendre soin de ses plantes tout en préservant cette ressource. Par exemple, biner la terre autour des plantes est une action favorable à la pénétration de l’eau dans le sol. Également, créer une cuvette au pied de la plante permet à l’eau d’arriver directement aux racines réduisant subséquemment le gaspillage de l’eau.

Ensuite, il convient de retirer les mauvaises herbes car elles utilisent l’eau indispensable aux plantes qu’elles entourent.

Une autre solution consiste à pailler le sol afin qu’il reste humide. Il suffit pour cela de broyer divers végétaux, comme des feuilles mortes par exemple, et d’installer le paillis ainsi généré au pied des plantes. Ce paillage permettra au sol de rester frais et humide.

Enfin, récupérer l’eau de pluie permettra non seulement d’éviter de gaspiller l’eau du robinet mais également d’arroser vos plantes avec une eau non traitée. Grâce à l’installation de bassines, il est possible de recycler l’eau de pluie en eau d’arrosage. Il existe aussi des systèmes plus performants comme les récupérateurs d’eau de pluie dont le stockage peut être augmenté grâce à des réservoirs reliés par des siphons.

Planter des végétaux résistants à la sécheresse peut également constituer une solution pour limiter les arrosages et éviter le gaspillage de l’eau. Il s’agit par exemple des plantes telles que les palmiers, l’aloès ou l’agave, qui nécessitent un faible apport en eau.

Comment favoriser le développement de la biodiversité ?

L’arrosage, une expertise idverde

Des experts au service de vos installations

L’eau est primordiale pour valoriser le patrimoine paysager. Or, c’est une ressource précieuse que nous devons utiliser dans un souci de développement durable.

L’arrosage intelligent permet une gestion de l’eau à la fois économique et écologique. idverde propose des solutions d’installation et d’entretien de systèmes d’arrosage qui permettent une gestion optimale de l’eau.

Nos expertises vont de l’installation de bassins et piscines à l’installation de systèmes d’arrosage automatiques et spécifiques, mais également à la mise en place de systèmes de récupération de l’eau de pluie.

Experte dans la conception et l’installation de dispositifs d’arrosage, idverde propose des solutions écologiques adaptées à chaque espace grâce à son pôle spécialisé d’arrosage et fontainerie.

Nous procédons par exemple à l’installation de systèmes de brumisation pour refroidir les matières minérales et rafraîchir les citadins, conçus dans un souci écologique. Par ailleurs, nous intervenons dans l’installation d’arrosages automatiques pour les terrains de sport ou les aménagements paysagers des réseaux de transport.

arrosage intégré

L’innovation au service du développement durable

idverde développe avec ses partenaires des solutions qui placent l’innovation numérique au service des systèmes d’arrosage.

C’est le cas de l’arrosage automatique par gestion centralisée  : le système d’arrosage est géré à distance en fonction des besoins en eau des plantes. Ce système innovant prend notamment en compte les précipitations, le climat ou encore le degré d’évapotranspiration des plantes.

Grâce au numérique, la consommation d’eau peut être ajustée aux besoins spécifiques des plantes.

Conclusion

L’eau est une ressource incontournable pour prendre soin de ses plantes durant la saison estivale. Or, de nombreux facteurs peuvent interférer dans la quantité d’eau nécessaire pour bien entretenir ses plantes.

En conséquence, le choix des végétaux ainsi que celui des sols et l’utilisation de différentes techniques de jardinage peuvent aider à réduire la consommation d’eau et par là même, favoriser le jardinage écologique et durable tout en ayant un jardin luxuriant tout l’été.

 

Biodiversité en ville : comment protéger la faune et la flore urbaine ?

idverde utilise des cookies

À l'aide de ces cookies, nous pouvons collecter des informations sur l'utilisation du site Web, entre autres pour l'analyser et l'améliorer. En outre, des tiers placent des cookies de suivi pour vous montrer des offres pertinentes en dehors de notre site Web. Et les cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En cliquant sur «Ok», vous acceptez l'installation de cookies. Si vous ne souhaitez pas autoriser tous les types de cookies, cliquez sur «Ajuster les paramètres des cookies». Vous trouverez plus d'informations sur les cookies et l'utilisation des données personnelles par idverde ici .

Nous utilisons les cookies suivants:
Paramètres des cookies