• Accueil
  • Blog
  • Aménagement paysager : comment concevoir son projet de jardin ?
Blogs
09 septembre 2022

Aménagement paysager : comment concevoir son projet de jardin ?

Pour concevoir son projet de jardin, il faut prendre le temps de le penser et de l’organiser.

Du choix du style de jardin souhaité, à l’élaboration des plans, en passant par le choix des plantes, l’éclairage ou encore le mobilier, découvrez pas à pas les 10 grandes étapes d’aménagement paysager pour obtenir le jardin de vos rêves.

Les 10 grandes étapes pour réussir l’aménagement de son jardin

Identifier les éléments constitutifs du jardin

Que vous partiez d’un jardin déjà aménagé ou d’un espace vierge, il est important d’identifier les principaux éléments existants pour réussir à imaginer votre futur jardin.

Vous pouvez commencer à noter tout ce qui est visible et ce qui l’est moins. À titre d’exemple, cela peut être la forme du terrain, son exposition, la nature du sol, les allées, les terrasses, les murs et les haies. Vous pouvez également recenser les éléments de décoration déjà présents (éclairage, statue, bassin), les végétaux ou encore les poteaux et lignes électriques s’il y en a.

Cette première étape d’état des lieux vous aidera énormément et conditionnera ensuite les plans du jardin.

Choisir le style de son jardin

La seconde étape dans la conception d’un jardin est celle de la définition du style de jardin que vous souhaitez obtenir. Il existe en effet une grande diversité de styles de jardins, chacun ayant ses spécificités.

Le jardin moderne

À l’image d’une maison, il est segmenté en plusieurs espaces fonctionnels pour devenir un véritable lieu de vie. Il a donc la particularité d’avoir un style géométrique pour bien délimiter les espaces. On y trouve plusieurs types de matériaux comme le béton, les carreaux de carrelage, le bois, les pierres anciennes ou les graviers. Souvent composé d’une terrasse, on y trouve aussi de nombreux massifs de fleurs.

Le jardin à la française

Habitué des châteaux, le jardin à la française est la recherche de la perfection de la forme et de la régularité. Il est composé de garnitures, d’agréments, d’arbres alignés pour dessiner des allées, de végétaux taillés en topiaires, d’une pelouse bien tondue et de bassins d’eau ou fontaines.

Le jardin japonais

Le jardin japonais, aussi appelé jardin zen, est un style de jardin très soigné. Limitant les artifices et l’encombrement, il cherche à interpréter et idéaliser la nature en mettant en lumière ses formes organiques. Il n’y a donc pas de notion d’alignement ou de symétrie. Côté éléments de décoration, on y retrouve souvent du bambou, des galets et des symboles spirituels tels que des lanternes et des sculptures.

Le jardin naturaliste

Ici on retrouve un jardin où la nature est spontanée avec ses plantes rustiques et ses floraisons sauvages, comme à la campagne et dans les champs. À l’inverse de ce que l’on pourrait penser, il nécessite d’être réfléchi pour que chaque espèce bénéficie de la place dont elle a besoin et puisse se développer harmonieusement.

Le jardin méditerranéen

Spécialement conçu pour le climat doux et sec du sud-est de la France, le jardin méditerranéen peut accueillir des plantes qui aiment les sols secs. On y retrouve du cyprès, des pins parasols et des oliviers. Les sols n’ont généralement pas de pelouse et des plantes succulentes viennent s’y installer. Des éléments aquatiques viennent rafraîchir l’environnement (bassin, fontaine) et une cuisine extérieure est souvent présente pour profiter du jardin toute l’année.

Réaliser le plan de son jardin

Une fois le style de jardin choisi, l’étape de la conception du plan est une étape essentielle pour réussir son aménagement paysager, car il permettra d’exploiter au mieux la surface disponible. L’emplacement de la maison, les haies, les clôtures et les murs existants sont les premiers éléments à indiquer dans le plan du jardin. Si vous avez l’intention d’éclairer votre jardin ou de l’arroser par un système automatique via des canalisations enterrées, pensez à l’indiquer sur votre plan en amont.

Délimiter les zones du jardin

Vient ensuite la délimitation des différentes zones du jardin. En effet, un beau jardin est avant tout un espace bien entretenu, avec des zones délimitées. On peut commencer par décider où se situeront les plus grands espaces : terrasse, cuisine extérieure, cabanon, éventuel bassin d’eau ou potager.

Ensuite, il convient de déterminer où seront disposés les différents massifs de plantations. Il ne faut pas oublier de prévoir des zones vides pour permettre aux végétaux de se déployer naturellement au fur et à mesure du temps.

Réfléchir à la circulation dans son jardin

Autre point important pour un aménagement paysager beau et pratique : dessiner les allées qui serviront à la circulation des personnes. Une solution simple et efficace est de dessiner un squelette en délimitant une allée de circulation principale de l’entrée de la maison jusqu’à l’extrémité du jardin. Puis, à partir de cette allée principale, il suffit de dessiner plusieurs autres chemins d’accès à l’aide de pas japonais par exemple.

Conseils et astuces pour initier ses enfants au plaisir du jardinage

 

Choisir les plantes et les arbres à planter dans son jardin

Pour bien choisir les plantes de son jardin, il faut d’abord connaître ses envies et ses besoins. Les plantes sélectionnées ne seront pas les mêmes si vous souhaitez un jardin fleuri toute l’année, un jardin avec peu d’entretien ou un jardin sauvage.

Les arbres et arbustes donnent un côté mature dans l’aménagement paysager. Au fur et à mesure des années, ils créent une atmosphère de tranquillité. Comme leur volume peut devenir important, il est nécessaire de penser à choisir le type d’arbre et arbuste en amont et de l’indiquer sur le plan du jardin. Pour cela, il est mieux de se renseigner sur les dimensions de l’arbre à l’âge adulte et sur le bon voisinage des différentes espèces.

Download-7139_s800x800
Download-10330_s800x800

Sélectionner le type de clôture pour son jardin

Il est possible de clôturer son jardin de différentes manières : avec un muret en béton ou en pierres, une barrière, des panneaux en bois ou des haies végétales.

La clôture a de multiples fonctions dans l’aménagement paysager : la délimitation, la sécurité, mais aussi l’esthétique. Pour bien choisir le type de clôture et le matériau adaptés à son jardin, il faut penser aux proportions et à l’harmonie générale du jardin.

La haie végétale s’intègre parfaitement au paysage, mais demande un entretien régulier. À l’inverse, un mur, une barrière ou un panneau en demande beaucoup moins. Pour garder de la végétation, on peut opter pour un panneau en bois en y intégrant des plantes grimpantes.

Choisir le système d'arrosage de son jardin

Plusieurs choix de système d’arrosage pour le jardin existent. Pour bien réussir l’aménagement de son extérieur, il est donc préférable de le choisir en amont, notamment si l’arrosage automatique en aspersion est sélectionné. Ce dernier peut être enterré (plus discret) ou de surface (mobile et déplaçable). Il est idéal pour arroser les grandes étendues de pelouse durant les périodes d’absence.

Autre système d’arrosage possible : l’arrosage goutte à goutte. Il a l’avantage d’être précis et ne donne que ce qu’il faut à la plante, ce qui est parfait pour éviter les feuilles mouillées. C’est un système idéal pour les potagers et les massifs.

Planter la pelouse dans son jardin

La pelouse est un élément central dans la composition d’un jardin. Celle-ci permet de lier les différents espaces entre eux, facilite la circulation et met en valeur les éléments du jardin. La pelouse adoucit également les lignes du jardin grâce aux massifs ou aux plates-bandes.

Pour bien la choisir, il faut tenir compte de l’usage de chaque espace : est-ce un espace sur lequel il y aura du passage ? Est-ce un endroit dédié au jeu pour les enfants ? En fonction de l’usage, le choix du type de gazon ne sera pas le même. Il faudra également prendre en compte son emplacement et son exposition au soleil.

Avant de planter la pelouse, il est recommandé d’enrichir le sol grâce au terreautage, et de le fertiliser. Pour l’entretien, un arrosage régulier selon la saison est essentiel pour avoir une pelouse bien verte.

Aménager les massifs et les plates-bandes de son jardin

Pour un bel aménagement paysager, il existe plusieurs techniques d’organisation de son jardin : la création de massifs et la création de plates-bandes.

Organiser son jardin avec des massifs

Constitués de végétaux et soulignés par des éléments décoratifs, les massifs rehaussent l’attrait visuel du jardin et adoucissent les contours. Ils créent de jolis volumes intermédiaires avec généralement une forme ronde.

Avant de le créer, il est judicieux de déterminer la thématique, le type de végétaux (idéalement du même groupe pour que cela soit naturel) et leur hauteur. Ensuite, on peut dessiner et délimiter le massif pour mieux se projeter.

Créer des plates-bandes pour délimiter les contours du jardin

On procède ici de la même manière qu’un massif. La différence est que la plate-bande est souvent longue, étroite et légèrement surélevée par rapport au niveau du sol. Elle borde généralement un aménagement comme une allée ou une pelouse et peut aussi servir de transition entre deux parties distinctes du jardin.

Choisir le système d'éclairage de son jardin

Un éclairage extérieur est nécessaire pour pouvoir profiter pleinement de son jardin. Il permet d’éclairer la terrasse, les allées, la cour ou encore le portail une fois la nuit tombée. Aussi, l’éclairage extérieur ajoute une touche esthétique et chaleureuse.

Différents systèmes d’éclairage existent, à commencer par l’applique sur un mur. C’est le moyen idéal pour mettre en valeur la terrasse, un passage ou les abords de la maison. Elles sont fixées au mur extérieur de la maison.

La suspension extérieure est un choix intéressant pour éclairer des espaces tels qu’un avant-toit, une véranda, une pergola ou une tonnelle.

Le lampadaire de jardin est une lampe de grande taille et de forte puissance. Il doit donc être implanté judicieusement pour éclairer des zones du jardin, car ils sont fixes.

Les projecteurs d’extérieur sont adaptés pour des besoins localisés comme la cour devant la maison. Il en existe d’ailleurs certains qui détectent les mouvements.

Enfin, les spots encastrés sont généralement utilisés pour indiquer un escalier, une marche ou pour délimiter une terrasse. L’éclairage est alors beaucoup plus faible. Ils contribuent surtout à donner une ambiance.

Penser au mobilier de jardin

Mobilier de jardin pour la terrasse

Un beau salon de jardin, des tonnelles, des pergolas ou encore des chaises longues participent à faire de votre jardin un véritable lieu de vie. Ce type de mobilier ajoute une note d’élégance et de raffinement et crée une ambiance chaleureuse, propice au rassemblement.

Les pergolas permettent la transition entre la maison et le jardin et créent une zone de fraîcheur. Les tonnelles ont le même rôle, mais sont désolidarisées de la maison et sont placées au centre d’une terrasse ou d’un jardin.

Mobilier décoratif

En fonction du style de jardin choisi, on peut donner une dernière touche de décoration avec des éléments tels que des jardinières et des grands pots élégants, une fontaine pour apporter une note de fraîcheur, un banc pour contempler, une statue pour attirer le regard.

Conclusion

Pour conclure, bien concevoir son aménagement paysager passe avant tout par de la patience, de la réflexion, mais aussi par l’apprivoisement de la nature.

Pour réussir à faire de son jardin une œuvre personnelle, les actions sont multiples et les projets sont nombreux. C’est pour cette raison qu’avant de se lancer, il est nécessaire de prendre le temps de penser, planifier, organiser les travaux d’aménagement.

Les points essentiels à retenir dans ce guide des 10 étapes pour concevoir son projet de jardin peuvent être segmentés en trois parties.

La première est la conception globale du projet en identifiant les éléments existants, en choisissant le style de jardin et en réalisant les plans. La deuxième est le choix de végétaux, de l’espace de pelouse, des moyens de clôture, du système d’arrosage et d’éclairage. Enfin, la dernière étape consiste à donner une touche de décoration une fois le jardin terminé, en y ajoutant du mobilier utile ou décoratif.

Comment bien préparer son jardin pour le printemps ?

idverde utilise des cookies

À l'aide de ces cookies, nous pouvons collecter des informations sur l'utilisation du site Web, entre autres pour l'analyser et l'améliorer. En outre, des tiers placent des cookies de suivi pour vous montrer des offres pertinentes en dehors de notre site Web. Et les cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En cliquant sur «Ok», vous acceptez l'installation de cookies. Si vous ne souhaitez pas autoriser tous les types de cookies, cliquez sur «Ajuster les paramètres des cookies». Vous trouverez plus d'informations sur les cookies et l'utilisation des données personnelles par idverde ici .

Nous utilisons les cookies suivants:
Paramètres des cookies