Actualités
01 février 2022

Pourquoi et comment protéger les forêts ?

Les forêts, poumon vert de notre planète, sont primordiales à l’équilibre de la vie. Tout d’abord, elles sont des lieux de promenades, de repos et de loisirs pour de nombreuses personnes. Mais elles sont aussi le refuge de nombreuses espèces animales et végétales. Et en absorbant une partie du gaz carbonique, elles sont la principale alliée de l’homme contre le réchauffement climatique.

Or, de nos jours, la déforestation n’a jamais été aussi forte. Des milliers d’arbres sont abattus chaque jour et des milliers d’hectares de forêts disparaissent chaque année. Afin de protéger la biodiversité et lutter contre le réchauffement climatique, il est important d’agir pour protéger les forêts.

Les forêts sont en danger

De nos jours, les forêts sont en danger et les menaces sont nombreuses. Il y a des menaces naturelles qui proviennent des insectes ou des maladies qui peuvent atteindre les végétaux. Mais pour la plupart, celles-ci viennent de l’Homme et de la forte demande en terres pour l’exploitation forestière et l’agriculture.

État des lieux des forêts dans le monde

31 % de la surface du globe est recouverte de forêts, ce qui représente 4,06 milliards d’hectares. Seulement 26 % de ces surfaces sont constituées par des forêts primaires. Les forêts primaires sont les forêts à haut degré de naturalité, c’est-à-dire où aucune trace d’activité humaine passée ou présente n’est clairement visible. Ces forêts sont principalement présentes au Brésil, au Canada et en Russie mais leur superficie est en diminution depuis 1990.

5 pays dans le monde concentrent plus de la moitié des forêts de notre planète. La Russie compte 815 millions d’hectares, le Brésil 497 millions d’hectares, le Canada 347 millions d’hectares, les États-Unis 310 millions d’hectares et la Chine 220 millions d’hectares. Mais ces chiffres évoluent sans cesse à cause de la disparition des forêts. En effet, chaque année 13 millions d’hectares d’arbres et de végétaux disparaissent dans le monde.

Quelles sont les menaces qui pèsent sur les forêts ?

Plusieurs menaces pèsent sur les forêts, il y a les menaces naturelles comme les maladies ou les incendies qui ravagent chaque année des milliers d’hectares à travers le monde. Et ces incendies au fil des ans ont tendance à être de plus en plus fréquents et violents.

À ces menaces naturelles viennent s’ajouter celles dues à l’Homme. L’une des principales est l’expansion de l’agriculture intensive. En effet, la production d’huile de palme et de soja et les grands élevages de bétail sont la première cause de la déforestation à travers le monde. À cette déforestation de masse vient s’ajouter celle des petits agriculteurs. Afin de développer leur activité, ils déboisent ou brûlent des parcelles entières de forêts pour cultiver ou faire paître leur bétail.

En plus de cette déforestation au nom de l’agriculture, les forêts sont décimées par l’exploitation forestière non durable et le prélèvement de bois de chauffage. Or la gestion durable des forêts est indispensable. Elle a pour objectif de permettre de produire du bois tout en conservant les ressources de manière à pouvoir répondre aux besoins présents, sans compromettre ceux des générations futures.

Enfin les activités minières, l’hydroélectricité et les autres projets d’infrastructures constituent une troisième menace importante. Les entreprises rasent des milliers d’arbres pour creuser des mines et construire des routes.

Des espèces d’arbres en voie de disparition

La Terre a déjà perdu 142 espèces d’arbres, considérées comme définitivement disparues. Et de nos jours, c’est un tiers des espèces d’arbres à travers le monde qui sont menacées d’extinction. Un fléau pour la biodiversité, causé par la déforestation qui met les forêts en danger partout à travers le monde. Et il ne s’agit pas d’espèces exotiques ou rares. Même des arbres communs comme les magnolias font partie des plus menacés.

De nombreuses espèces d’arbres sont en voie de disparition, voire au bord de l’extinction. Une étude sur l’état des arbres dans le monde, coordonnée par le Botanical gardens conservation international (BGCI), révèle que 440 espèces d’arbres sont sur le point de disparaître avec moins de 50 arbres existant à l’état sauvage dans le monde.

arbre

La forêt Amazonienne, symbole de la disparition des forêts

L’Amazonie est la principale victime de la déforestation. Entre 1942 et 1970, 1 % de la forêt amazonienne a été détruite. Mais depuis 1970, la déforestation s’est accélérée et la forêt amazonienne a d’ores et déjà perdu 14 % de sa superficie. La forêt amazonienne souffre. Des millions d’arbres sont abattus chaque année pour créer des zones de culture et de pâturage afin de répondre à la demande qui augmente à travers le monde.

Or la forêt amazonienne est l’un des écosystèmes les plus vastes et les plus riches au monde. Elle héberge une biodiversité phénoménale avec 40 000 espèces de plantes, 3 000 espèces de poissons et plus de 370 reptiles, sans compter les milliers d’espèces d’oiseaux, mammifères et insectes. Aujourd’hui, l’Amazonie est devenue le symbole de la disparition des forêts et doit éveiller les consciences sur l’importance de protéger les forêts.

Pourquoi les forêts sont essentielles ?

Lutter contre la déforestation est capital car les forêts sont essentielles à notre équilibre. Elles sont le poumon vert de notre planète, un allié dans la lutte contre le réchauffement climatique et participent quotidiennement à l’amélioration de la qualité de l’air que nous respirons. Mais les forêts sont avant tout le milieu naturel de nombreuses espèces végétales et animales. Des espaces verts indispensables pour l’épanouissement et le développement de la biodiversité.

Des réservoirs pour la biodiversité

plantations en bordure de forêt

La forêt est un habitat pour de nombreuses espèces animales et végétales. Et chaque forêt à travers le monde possède une biodiversité qui lui est propre. 80 % de la biodiversité terrestre mondiale est présente dans les forêts.

Et la biodiversité forestière est particulièrement riche. Les forêts sont en effet des écosystèmes complexes. Elles sont composées de multiples êtres et organismes vivants comme des espèces végétales, des espèces animales mais aussi des champignons, des levures et des bactéries. Car derrière des espèces emblématiques ou faciles à voir comme les arbres, les mammifères ou les oiseaux, se cachent plusieurs milliers d’espèces. Toutes ces espèces participent, à des degrés très divers, à la vie de l’écosystème.

C’est pourquoi, pour la richesse des espèces qui y vivent, les forêts comptent parmi les plus grands réservoirs de biodiversité de la planète.

Des régulateurs contre le changement climatique

Les forêts jouent un rôle important dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le CO2 présent dans l’atmosphère participe au réchauffement climatique. Grâce à la photosynthèse, les feuilles des arbres absorbent le dioxyde de carbone et réintroduisent de l’oxygène dans l’atmosphère. Le CO2 est alors séquestré dans la biomasse puis dans les sols, avant de retourner dans l’atmosphère. Les forêts du monde entier absorbent un tiers du CO2 émis par les combustibles fossiles.

Quand les arbres meurent ou sont exploités, le carbone emmagasiné est libéré. Mais en raison de la longue durée de vie de la plupart des arbres et de leurs dimensions cela peut prendre des années. C’est pourquoi, les forêts sont de véritables puits de carbone naturel indispensable à la réduction des gaz à effet de serre. Néanmoins, aujourd’hui, la destruction des arbres par l’Homme produit environ 20 % des émissions mondiales de CO2.

Chaque année en France, 70 millions de tonnes de CO2 sont ainsi captées par les forêts. Elles jouent un rôle déterminant dans la régulation du niveau du CO2 atmosphérique et jouent un rôle notable dans le processus d’atténuation du changement climatique.

Des remparts contre les catastrophes climatiques

Les forêts se dressent comme des remparts face aux risques naturels. Avalanche, coulée de boue, inondation, les forêts permettent d’atténuer les risques. En effet, elles permettent de structurer les sols mais aussi de stocker et filtrer l’eau et de casser les vents violents. Par exemple, lorsqu’elles se situent dans la zone de départ d’une avalanche, les forêts participent à stopper la progression de la neige. Elles ont ainsi le pouvoir de réduire l’impact direct des phénomènes violents et des catastrophes climatiques.

Des filtres pour préserver la qualité de l’air et de l’eau

Les arbres éliminent la pollution atmosphérique et participent à l’amélioration de la qualité de l’air. La végétation contribue à réduire le CO2 mais aussi à filtrer les particules polluantes présentes dans l’air que nous respirons. Et les arbres de grande taille, présents majoritairement dans les forêts, éliminent environ 60 à 70 fois plus de pollution atmosphérique annuellement que les arbres de petite taille.

La forêt a également un impact positif sur la qualité de l’eau. En effet, la forêt et le fonctionnement spécifique de ses écosystèmes assurent une activité biologique des sols saine ce qui joue un rôle capital pour une bonne qualité de l’eau. Elle est un filtre naturel essentiel des éléments polluants de l’eau.

Comment agir contre le réchauffement climatique

Comment protéger les forêts à son niveau ?

Protéger les forêts doit être une action commune au niveau mondial. Afin de lutter contre la déforestation, des actions doivent être mises en place sur tous les continents. Mais il est aussi possible d’agir à son niveau en s’investissant dans des projets de reforestation ou bien en consommant différemment. Consommer de façon responsable et durable est en effet l’une des premières actions que chaque citoyen peut mettre en place afin de protéger les forêts.

Consommer autrement pour lutter contre la déforestation

Plantation de palmier à huile, élevage bovin, champs de culture de soja ou encore coupe de bois de chauffage font partie des activités qui ont le plus grand impact sur la déforestation.

En modifiant notre façon de consommer, nous pouvons participer à notre échelle à la lutte contre la déforestation. En favorisant des produits d’une agriculture durable et respectueuse de l’environnement, nous protégeons nos forêts.

Pour le bois de chauffage par exemple, il est important de sélectionner un fournisseur durable. En France, les labels FSC et PEFC permettent d’acheter du bois issu d’une gestion forestière durable et qui ne participe pas à la déforestation. Ces labels garantissent que pour chaque arbre abattu, un autre est planté.

De nos jours, la présence d’huile de palme dans les produits est clairement indiquée. Ainsi, il est facile d’identifier les produits qui participent à la déforestation et à la destruction des habitats naturels de nombreuses espèces. Il suffit de prendre le temps de lire les étiquettes pour sélectionner les produits respectueux de l’environnement.

Soutenir des projets de reforestation

La lutte contre la déforestation doit s’accompagner d’actions de reforestation. La reforestation consiste en le reboisement d’une forêt. C’est pourquoi, la grande majorité des projets de reforestation ont lieu dans des zones impactées par la déforestation.

Il existe de nombreuses associations ou ONG qui s’investissent dans des projets de reforestation. Ces derniers visent à restaurer ou recréer des écosystèmes forestiers afin de favoriser la biodiversité et lutter contre le réchauffement climatique.

Ces associations proposent aux particuliers de soutenir leur projet en finançant la plantation d’un ou plusieurs arbres. C’est une action concrète, accessible à tous pour quelques euros, et qui permet de protéger les forêts.

idverde, créateur de microforêts urbaines

De nouvelles forêts s’imposent aujourd’hui dans le paysage urbain. Il s’agit des microforêts dont l’idée est de créer des îlots de forêt en reproduisant le modèle de fonctionnement d’une forêt naturelle et primitive. Cette technique d’aménagement durable repose donc sur des principes simples, inspirés par la nature.

Les équipes idverde ont su développer une véritable expertise dans la création et l’aménagement de microforêts urbaines. Plusieurs microforêts ont d’ailleurs vu le jour récemment grâce aux équipes idverde :

Conclusion

Protéger les forêts des ravages de la déforestation doit devenir une de nos priorités pour les années à venir. En effet, les forêts sont indispensables à l’équilibre de notre planète. À travers le monde, elles sont le refuge d’une biodiversité riche et unique faite de milliers d’espèces végétales et animales.

Les forêts participent aussi à la lutte contre le réchauffement climatique. Elles sont de véritables puits à CO2 et participent à améliorer la qualité de l’air que nous respirons. Enfin, les forêts sont aussi de réels remparts face aux catastrophes climatiques.

Aujourd’hui il est primordial d’éveiller les consciences sur les ravages de la déforestation. Tout le monde peut agir à son niveau pour protéger les forêts. En changeant sa façon de consommer ou en soutenant des projets de reforestation, chaque citoyen peut lutter contre la disparition des forêts.

Focus sur le chantier du “Cercle Immense” de La Saline Royale d’Arc et Senans : un projet unique de biodiversité

 

Dernières actualités

Voir toutes les actualités

idverde utilise des cookies

À l'aide de ces cookies, nous pouvons collecter des informations sur l'utilisation du site Web, entre autres pour l'analyser et l'améliorer. En outre, des tiers placent des cookies de suivi pour vous montrer des offres pertinentes en dehors de notre site Web. Et les cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En cliquant sur «Ok», vous acceptez l'installation de cookies. Si vous ne souhaitez pas autoriser tous les types de cookies, cliquez sur «Ajuster les paramètres des cookies». Vous trouverez plus d'informations sur les cookies et l'utilisation des données personnelles par idverde ici .

Nous utilisons les cookies suivants:
Paramètres des cookies