Actualités
16 décembre 2021

À quoi ressemblera l’école de demain ?

Le monde de demain ne sera pas celui d’aujourd’hui. Les consciences évoluent et des sujets prennent de plus en plus de place dans le quotidien. L’environnement, la protection de la biodiversité et le développement durable sont au cœur des préoccupations de nombreux Français. Il est temps de repenser nos modes de fonctionnement pour imaginer un modèle de société plus respectueux. Et cela doit s’opérer dès le plus jeune âge.

L’école doit donc s’adapter aux mutations de notre société et intégrer l’écologie à tous les niveaux. Espaces verts au sein des établissements, ateliers pédagogiques et sensibilisation à la protection de l’environnement sont les premiers piliers de l’école du futur. Car l’école de demain devra être une école plus verte afin de favoriser l’éducation sur le développement durable.

Une école plus écologique et verte

Pour repenser le monde, il faut repenser l’éducation afin de transmettre les bonnes valeurs à nos enfants. L’éducation englobe aussi bien les programmes suivis par les élèves que les endroits dans lesquels ils reçoivent l’enseignement. Ainsi, pour rendre l’école plus verte et écologique, il faut repenser en profondeur notre manière de concevoir les écoles.

De nos jours, il est impératif de penser l’aménagement de l’espace public en y intégrant les facteurs environnementaux. L’école devra être exemplaire en ce sens pour sensibiliser, dès le plus jeune âge, les enfants à la cause écologique.

Aujourd’hui, les végétaux sont encore trop peu présents au sein des établissements scolaires. Or, les espaces verts apportent de nombreux bienfaits dont les enfants pourraient bénéficier au quotidien. Par exemple, de nombreuses études à travers le monde ont démontré que la proximité avec la nature favorise la concentration et réduit le stress.

L’école est un lieu d’apprentissage et éduque les enfants sur de nombreux sujets. L’école de demain devra être aussi plus investie dans l’éducation des élèves au développement durable. Les enseignants peuvent contribuer à rendre l’école plus verte, grâce à des ateliers pédagogiques sur le recyclage des déchets, l’énergie solaire ou encore les écosystèmes. Les enfants peuvent ainsi apprendre et découvrir de nouvelles choses qui auront probablement un impact sur leur comportement d’adulte. Car l’enseignement de l’écologie aux élèves suscite généralement chez eux une volonté durable de sauver la planète.

Quels sont les impacts des espaces verts dans les écoles ?

Au-delà de rendre plus agréable le cadre scolaire, les espaces verts jouent un rôle important sur la santé et le bien-être. Dès le plus jeune âge, il est possible de ressentir les bienfaits de la nature. Sans oublier que les espaces verts sont avant tout des lieux d’échanges et de rencontres entre différentes populations. C’est pourquoi il est important d’intégrer la nature dans les projets d’aménagement scolaire.

Les espaces verts, c’est bon pour le cerveau

En Espagne, une étude a été menée auprès de 2 600 élèves dans 36 écoles différentes. L’objectif était de comprendre les bénéfices sur le cerveau de la présence d’espaces verts dans le milieu scolaire.

Les élèves, âgés de 7 à 10 ans, ont été suivis pendant une année scolaire complète. Les chercheurs ont ainsi pu analyser le niveau de développement de leur mémoire de travail et leur capacité de concentration. Ces données ont ensuite été mises en relation avec la présence ou non d’espaces verts dans les écoles. Et les résultats sont sans appel. Les capacités cognitives des enfants se développent plus vite quand ils sont exposés à des espaces verts à l’école. Plus il y a d’espaces verts dans et autour des écoles, plus les fonctions cognitives des enfants sont développées.

Les écoles devraient donc intégrer plus de verdure pour le bon développement cérébral des enfants. En effet, la conclusion de l’étude montre que les enfants les plus exposés à la verdure ont surperformé de 5 % par rapport à la moyenne aux tests. Un résultat encourageant pour implanter davantage d’espaces verts au sein des établissements scolaires.

L’école du futur devra donc prendre en compte ce paramètre et planter plus d’arbres, créer des potagers, mettre des plantes vertes dans les classes ou bien simplement commencer par réintroduire l’herbe dans les cours de récréation.

gymnase-lycée Emily Brontë

Renforcer la cohésion sociale au sein de l’école grâce aux espaces verts

espace récréatif-école primaire

L’école est un lieu d’apprentissage et d’échanges. Lors des récréations, les enfants jouent ensemble et font marcher leur imagination. Les espaces verts sont les meilleurs endroits pour ces moments de jeux.

Ils sont, en effet, excellents pour le développement de l’imagination et les relations sociales des enfants. S’asseoir au pied d’un arbre pour se raconter des histoires, cueillir des feuilles et des fleurs pour faire un bouquet, créer une cage de foot entre deux arbres… Ce sont autant d’activités en rapport avec la nature que les enfants ont l’habitude de faire au parc pour se retrouver et jouer ensemble.

Pourquoi ne pas repenser l’aménagement de la cour de récréation ? Très souvent, les cours de récréation sont des espaces bétonnés où les arbres et les plantes se comptent sur les doigts de la main. L’école de demain devra donc intégrer davantage d’espaces verts dans le but de favoriser le développement de l’imagination et de l’habileté sociale des enfants.

Les espaces verts favorisent la concentration et réduisent le stress

Selon plusieurs études, la présence d’espaces verts à l’école favorise la concentration et permet de réduire le stress.

Tout d’abord, Nancy M. Wells, psychologue environnementale, a mené une étude aux États-Unis. Elle a étudié la relation entre concentration et environnement naturel auprès d’enfants défavorisés avant et après leur déménagement près d’espaces verts. Elle est arrivée à la conclusion que les enfants arrivent à mieux se concentrer sur leurs leçons et exercices si leur logement donne sur des arbres ou une pelouse.

Une autre étude américaine de l’université du Michigan a quant à elle porté sur la corrélation entre présence de la nature et diminution du stress. Il a ainsi été prouvé qu’une séance de 20 minutes au contact de la nature permet de diminuer efficacement le stress.

L’école de demain pourrait donc partir de ce constat et faire profiter des bienfaits des espaces verts aux enfants. Des arbres et une pelouse autour des écoles permettraient de faire progresser les enfants en leur offrant un cadre propice à la concentration et sans stress.

Zoom sur l’étude de l’université du Colorado

Une étude menée par l’université du Colorado a suivi une école élémentaire de Baltimore dotée d’un espace vert pendant 3 ans. Elle a observé les éléments suivants :

  • 96 % des élèves ont choisi d’eux-mêmes d’aller jouer dans le jardin situé à proximité de l’école.
  • Les élèves les plus jeunes ont exploré cet environnement naturel par des activités sensorielles. Les plus âgés ont coopéré naturellement entre eux pour construire des cabanes et s’échanger des objets trouvés.
  • Les professeurs ont constaté une meilleure capacité de concentration des élèves.
  • 25 % des élèves ont décrit spontanément cet environnement comme étant paisible.
  • Sur 700 heures d’observation, aucun comportement violent n’a été constaté.

Favoriser le développement de la biodiversité, une préoccupation au cœur des projets idverde

Éduquer les élèves au développement durable

Au-delà de l’aménagement, pour être verte et écologique, l’école de demain devra s’atteler à mettre au point un programme d’éducation au développement durable. Les établissements scolaires doivent devenir des lieux exemplaires sur l’enseignement à la protection de l’environnement en transmettant un message clair aux générations futures. Pour un futur avec des écoles plus vertes, de nombreux projets peuvent voir le jour comme la sensibilisation des élèves ou encore la participation à des ateliers pédagogiques.

Faire du développement durable un des piliers de l’éducation

La sensibilisation des jeunes générations au développement durable est un enjeu important pour l’éducation nationale. Le gouvernement a donc décidé d’inclure dans les nouveaux programmes d’enseignement, l’éducation au développement durable (EDD). Ce programme est dispensé dès la primaire puis se poursuit au collège et au lycée.

L’éducation au développement durable doit permettre aux jeunes générations de mieux comprendre l’interdépendance des sociétés humaines et du système Terre. Cet enseignement doit également les sensibiliser à la nécessité de faire des choix responsables et d’adopter les bons gestes pour protéger l’environnement de façon durable.

L’éducation au développement durable est un pilier des programmes scolaires de l’école verte. En effet, elle est introduite dans les programmes et les disciplines existantes par le biais de thèmes tels que l’eau ou l’énergie. Elle est également mise en avant à des moments spécifiques comme lors des classes vertes ou d’ateliers pédagogiques.

Développer des ateliers pédagogiques pour sensibiliser les futurs citoyens

Sensibiliser de manière ludique et créative est un moyen efficace de faire passer un message aux enfants. Pour sensibiliser les élèves à la protection de l’environnement, il est possible de mettre en place de nombreux ateliers pédagogiques.

Les ateliers pédagogiques ont une valeur éducative importante. En effet, ils renforcent le lien entre théorie et pratique ainsi que l’apprentissage grâce à l’expérience et l’observation. Des actions pédagogiques simples peuvent être menées en classe. Par exemple, il peut être mis au point un parcours pédagogique de formation aux écogestes sur la réduction des déchets ou bien un programme de sensibilisation à la mobilité durable.

Pour aller plus loin dans l’éducation au développement durable, le jardin pédagogique est une solution appréciée des enfants et des enseignants. En effet, c’est le meilleur moyen d’apporter la nature au cœur des écoles et de sensibiliser les enfants au cycle de la vie et à la protection de la biodiversité. Grâce aux jardins pédagogiques, les enseignants peuvent aborder, avec l’aide d’exemples concrets, de multiples sujets liés à la nature et à l’environnement.

idverde, leader de l’aménagement et de l’entretien d’espaces verts, accompagne les établissements scolaires dans la création de leurs jardins et ateliers pédagogiques. Participer à la plantation du potager de l’école, apprendre les techniques douces d’entretien à la récolte, ou construire un hôtel à insectes à partir de matériaux recyclés… idverde met son expertise au service de l’éducation afin de rendre l’école plus verte et éveiller les consciences dès le plus jeune âge.

À la découverte du collège le plus écolo de France

Le collège de Massy, situé dans le département de l’Essonne, en Île de France, est un exemple à suivre en matière d’école verte et d’éducation sur l’écologie et l’environnement. C’est le collège le plus écolo de France !

Tout a commencé il y a 4 ans. Deux professeurs de SVT de l’établissement décident de créer le club “développement durable”, afin de sensibiliser les élèves à la protection de l’environnement. Un succès immédiat. Les élèves adhèrent au projet et apportent de nombreuses idées. Aujourd’hui, le club compte 90 volontaires qui s’engagent dans des actions variées au sein de leur établissement. Ainsi, un jardin en permaculture a été créé, des ruches ont été implantées au sein du collège, et un atelier de recyclage prend en charge les déchets des élèves. Des petits actes qui, cumulés, deviennent significatifs pour la protection de l’environnement.

idverde intègre les espaces naturels dans les écoles

idverde est un acteur engagé en faveur du développement durable et participe à la mise en valeur du patrimoine naturel dans les espaces publics et privés. Convaincue que la réputation d’une école va bien au-delà de la qualité de son enseignement et de ses professeurs, l’entreprise accompagne les établissements scolaires dans leur projet de création ou de rénovation d’espaces verts.

Chaque projet est unique et répond à un cahier des charges précis. Nous prenons le temps d’examiner l’environnement et les besoins des élèves et des enseignants afin de proposer des solutions sur mesure.

Conclusion

L’école de demain sera plus verte, c’est certain. Depuis quelques années, le gouvernement a pris conscience de l’importance d’éduquer dès le plus jeune âge aux enjeux du développement durable. Les programmes scolaires ont évolué, intégrant dès la primaire les notions d’environnement, de biodiversité et d’écosystèmes. La création d’ateliers pédagogiques au sein des écoles afin d’éduquer et de sensibiliser les élèves au développement durable est encouragée.

Néanmoins, il est possible d’aller encore plus loin. En effet, de nos jours, les cours de récréation sont encore trop bétonnées et les jardins pédagogiques peu développés. Ainsi, dans une volonté d’harmoniser programme et environnement scolaire, il semble indispensable que l’école de demain intègre plus d’espaces verts. Les enfants pourront alors mettre en pratique leur enseignement mais aussi profiter d’un cadre propice à la concentration et à l’épanouissement scolaire.

Les villes les plus vertes d’Europe

 

Dernières actualités

Voir toutes les actualités

idverde utilise des cookies

À l'aide de ces cookies, nous pouvons collecter des informations sur l'utilisation du site Web, entre autres pour l'analyser et l'améliorer. En outre, des tiers placent des cookies de suivi pour vous montrer des offres pertinentes en dehors de notre site Web. Et les cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En cliquant sur «Ok», vous acceptez l'installation de cookies. Si vous ne souhaitez pas autoriser tous les types de cookies, cliquez sur «Ajuster les paramètres des cookies». Vous trouverez plus d'informations sur les cookies et l'utilisation des données personnelles par idverde ici .

Nous utilisons les cookies suivants:
Paramètres des cookies