• Accueil
  • Actualités
  • Chantier low émissions : vers un matériel de chantier plus responsable
Actualités
22 octobre 2021

Chantier low émissions : vers un matériel de chantier plus responsable

Le développement durable fait partie de l’ADN idverde. Nous profitons des diverses innovations pour tendre vers des chantiers low émission. Cela signifie réduire nos émissions de CO2, améliorer les conditions de travail des opérateurs, réduire les nuisances des riverains, tout en conservant l’excellence professionnelle qui fait notre renommée.

Il y a quelques années encore, le matériel électrique était moins performant et puissant que leurs homologues à moteur thermique (pétrole). Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Alors idverde tient compte de cette avancée technologique pour renouveler son parc d’engins et de matériel paysager pour des chantiers toujours plus responsables.

Qu’est-ce qu’un chantier low émissions ?

Les chantiers génèrent souvent beaucoup de pollution. Les engins et les camions consomment énormément de gazole. Il n’est d’ailleurs pas rare que les maîtres d’œuvre prévoient une cuve sur le chantier, approvisionnée chaque jour par un camion de produits pétroliers.

Les chantiers traditionnels émettent également des nuisances sonores. Outre le bruit inévitable généré par l’action de l’engin, les moteurs thermiques sont très bruyants. Le casque antibruit est donc courant dans le secteur des travaux publics. Mais cela ne résout pas les nuisances pour les riverains.

Il existe aujourd’hui des solutions pour abaisser le niveau des émissions de décibels et de gaz à effet de serre (GES). Il est même possible de tendre vers des chantiers zéro émission. C’est pour cela que la législation évolue, tout comme les demandes des promoteurs et des collectivités.

Au niveau européen, les pouvoirs publics modifient les standards, en faveur de l’environnement. Ainsi, les nouveaux moteurs thermiques des engins de travaux doivent suivre des normes qui visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre et leur bruit. En parallèle, d’autres technologies moins polluantes parviennent à les égaler en termes de performance.

On tend donc vers une diminution des pollutions atmosphériques et sonores, grâce aux nouveaux standards et à l’électrification des engins.

securité-sur-chantier

C’est pour cette raison que de plus en plus d’appels d’offres pour travaux urbains ajoutent dans leurs exigences une stricte limitation des GES et autres nuisances. Au fil du temps, les villes elles-mêmes conçoivent des cahiers des charges à l’intention des entrepreneurs intervenant sur leur secteur. Les clauses environnementales les astreignent à diminuer fortement leurs diverses formes de pollution.

idverde a pris les devants. Déjà inscrite dans une dynamique innovante de développement durable, notre entreprise assure le renouvellement de son parc de matériel en prenant en compte les performances écologiques des engins. Notre objectif : des chantiers à faibles émissions.

Les enjeux des chantiers à faibles émissions

Améliorer le confort, la santé et la sécurité des équipes idverde

chantier-et-securite

Les salariés des métiers du bâtiment et du paysage vivent le chantier au quotidien. Le bruit et les émissions de CO2 font partie de leurs journées.

Or, idverde s’engage auprès de ses collaborateurs dans une démarche de responsabilité sociétale (RSE) qui permet à chacun de travailler dans des conditions les plus sécuritaires possibles. Cela passe par des formations sécurité, mais aussi par des moyens de prévention, dont fait partie le matériel de chantier responsable.

Le matériel de chantier électrique ou hybride a l’avantage de diminuer les gaz polluants, que respirent les professionnels sur place. Il est également plus léger et émet beaucoup moins de bruit et de vibrations.

Le bruit entraîne à la longue une fatigue psychologique chronique. Les vibrations sont à l’origine de fortes fatigues et de troubles musculo-squelettiques, lorsqu’ils sont subis durant des heures, tous les jours de la semaine. C’est encore plus vrai lorsque le poids des outils demande de la force et donc des contraintes posturales. Les équipements électriques ont un moteur plus léger. Ils sont donc plus maniables et confortables d’utilisation pour le professionnel concerné.

Le bruit gêne la communication entre les membres d’une équipe. Avec un matériel moins bruyant, les échanges sont plus fluides. Ce point est essentiel pour gérer la sécurité. Lorsqu’on peut avertir clairement ses coéquipiers, on limite sensiblement les accidents sur les chantiers.

En protégeant ses collaborateurs, l’entreprise idverde garantie l’efficacité de ses équipes et donc la satisfaction de ses clients.

diminuer-le-bruit-sur-les-chantier
biodiversite-chantier-low-emission

idverde œuvre pour l’écologie et la protection de l’environnement. En limitant les nuisances sonores et les vibrations, nous évitons de déranger les riverains, mais aussi la faune aux alentours des chantiers.

Les animaux, et les oiseaux en particulier, sont sensibles aux vibrations. Ils sont accoutumés à un certain environnement et les vibrations les aident à identifier les sources de dangers. Les chantiers bruyants et qui émettent de fortes vibrations sur plusieurs semaines détruisent l’écosystème en place. Plus tard, la nature reprendra sa place, mais il est fort probable que certaines espèces, plus craintives, ne reviennent plus.

Les agences locales idverde interviennent régulièrement dans des zones protégées. Grâce à notre démarche, nous avons acquis la confiance des organismes en charge de la préservation des écosystèmes.

Avec des chantiers responsables, nous évitons aussi l’empoussièrement aux particules fines. Celles-ci se propagent dans l’air alentour. Elles entraînent une pollution qui atteint directement le système pulmonaire des êtres vivants, humains comme animaux.

D’autres pollutions sont également évitées, notamment celles liées à la contamination des eaux et des terrains.

Réduire l’empreinte carbone des chantiers

Réduire considérablement les émissions de CO2 sur les chantiers fait partie d’un vaste programme d’actions. Un chantier à faibles émissions cherche effectivement à ne pas polluer au niveau local. Mais nous allons plus loin en surveillant l’empreinte carbone globale de nos chantiers.

L’un de nos éléments phare, pour ce faire, est un outil numérique : notre logiciel Bilan Carbone, utilisant les méthodes publiées par l’ADEME. Il nous aide à identifier les postes émetteurs de CO2, de quantifier les émissions de GES et donc d’agir à la source.

Par exemple, nous privilégions les plantes locales pour limiter leur transport et les émissions de GES engendrées.

Notre outil Bilan Carbone nous aide également à sensibiliser et conseiller nos clients. Lorsque nous répondons à un appel d’offres, nous communiquons sur nos choix. Et comme l’innovation, chère à notre entreprise, nous permet d’optimiser les coûts, nous restons compétitifs à tous points de vue.

Les collectivités et les professionnels sont de plus en plus sensibilisés sur la question environnementale. Nous sommes fiers de les accompagner au quotidien dans ce sens. Aller plus loin est notre leitmotiv. Nous sommes d’ailleurs engagés dans la co-construction d’un nouvel outil en collaboration avec un partenaire expert en Bilan Carbone afin de permettre à l’ensemble de nos bureaux d’études de calculer les émissions sur les 3 scopes 1, 2 et 3 d’un Bilan Carbone.

Conserver les mêmes performances du parc matériel

Passer au matériel à énergie alternative ne doit pas se faire au détriment de la performance. À l’heure actuelle, il est tout à fait possible de trouver des équipements de chantier paysagers électriques et très performants.

Et lorsque la version électrique ne nous garantit pas une performance suffisante, nous nous tournons vers une alternative hybride ou à gaz. La performance d’un outil garantit la sécurité des opérateurs. Il est donc impensable de transiger sur ce point.

L’importance de la préservation du patrimoine

Les différents types de technologie pour un chantier à faibles émissions

Les matériels “low emission” font place nette. Parmi les différentes technologies abouties, on trouve l’électrique en premier lieu, puis l’hybride et le moteur à gaz. Ces engins permettent de compléter l’outillage manuel traditionnel, dont l’efficacité fait ses preuves depuis des années.

Électrique

Un outil électrique peut fonctionner soit sur batterie, soit branché sur du 230 ou 400 V, pour plus de puissance. Afin d’assurer une autonomie suffisante pour une journée de travail, un jeu de deux ou trois batteries est généralement nécessaire. Mais certains modèles proposent des générateurs diesel embarqués, pour recharger la batterie à mesure. La consommation de carburant est alors très faible.

Dans sa gamme électrique, Loxam propose ainsi une minipelle 1,9 et 2,5 T. Ce type d’engin est très souvent utilisé sur les chantiers paysagers idverde. On trouve également une nacelle 20 mètres, très utile pour le travail en hauteur, dans les arbres par exemple.

Hybride

Les moteurs hybrides sont utiles lorsqu’il faut davantage de puissance pour certains mouvements. Le moteur additionne alors ses fonctions électrique et thermique. Cela permet d’obtenir la puissance indispensable à la réalisation de la mission, tout en étant 100 % électrique, lorsque c’est nécessaire, en milieu sensible notamment.

Dans une catégorie parallèle, il existe des engins bi-énergie. Électrique et thermique, les deux modes sont utilisables indépendamment l’un de l’autre. Ils ne s’additionnent pas, contrairement au fonctionnement hybride.

Gaz

Le fonctionnement au gaz, du biométhane en général, permet de réduire grandement ses émissions de polluants.

Par exemple, le camion-benne Loxgreen, aussi performant que son équivalent diesel, émet 95 % de moins de CO2 et 76 % de moins de poussières fines. Il est aussi beaucoup moins bruyant.

Pourquoi mesurer l’empreinte carbone d’un chantier ?

Notre logiciel Bilan Carbone a pour objectif de réaliser un audit complet de l’empreinte carbone des chantiers, dès le démarrage de l’intervention, jusqu’à sa finalisation. Cela comprend tous les aspects environnementaux : gestion des déchets, possibles nuisances, risques de pollution des eaux, des sols et de l’air.

Cela amène notre entreprise à construire et à affiner des stratégies durables, pour des chantiers low emission. Ceci nous permet d’intervenir dans les zones sensibles, les zones urbaines silencieuses et les zones “faibles émissions” : abords des écoles, des crèches et des hôpitaux, ou sur les chantiers de nuit. C’est également important dans les lieux publics fréquentés : aéroports, centres commerciaux, rues piétonnes, centres-villes, etc.

Nous sommes des partenaires indispensables pour toutes les collectivités et entreprises qui sont engagées dans la réduction de leur propre empreinte carbone.

Zoom sur deux engins de chantier innovants

Les versions électriques innovantes des matériels offrent des atouts qui viennent s’ajouter à celui de l’écologie, comme la sécurité et la précision.

Le robot tondeuse électrique

Le robot tondeuse électrique permet aux équipes idverde d’optimiser leur temps de travail. En se délestant de cette tâche, les opérateurs utilisent leur savoir-faire pour des interventions plus complexes, comme la taille des arbres, le débroussaillage de finition, l’embellissement des sols.

Avec une tondeuse robot professionnelle, associer écologie et productivité devient une évidence.

La débroussailleuse de pente électrique radiocommandée

Une débroussailleuse électrique radiocommandée permet d’intervenir dans des talus abrupts, sans risque d’accident. C’est idéal pour entretenir les espaces difficiles d’accès. Ces engins commandés à distance sont très puissants. Ils coupent et broient les herbes et les broussailles des zones en friche.

Grâce à cet outil innovant, idverde peut intervenir dans des espaces inaccessibles à l’homme. Autre avantage, le bruit est considérablement réduit. Quand on connaît le son du ballet des débroussailleuses thermiques, on ne peut qu’être enchanté d’un tel outil.

idverde s’appuie sur un réseau de partenaires engagés pour des chantiers à faible émission

Pour parvenir à proposer des chantiers à basses émissions, idverde s’entoure de fournisseurs d’engins et d’outils dont le professionnalisme est reconnu.

Par exemple, nous nous tournons vers l’entreprise française PELLENC, leader en matière d’innovation technologique durable pour le matériel d’entretien des espaces verts. Nous complétons notre parc de matériel portatif avec des engins d’entretien de parc de la marque suédoise HUSQVARNA ou de la société allemande STIHL, bien connue en France pour la fiabilité de ses tronçonneuses.

Pour concilier performance sur chantier et maîtrise du budget, nous faisons appel à des loueurs d’engins pour professionnels, comme Kiloutou France et Loxam. Loxam a d’ailleurs lancé sa gamme Loxgreen à laquelle nous faisons régulièrement appel.

Ce fonctionnement nous permet d’avoir du matériel spécifique de haute qualité lorsque cela est nécessaire sur un chantier particulier, sans pour autant faire l’acquisition d’un tel engin. Ainsi, nous évitons d’acheter des outils peu utilisés et donc de devoir agrandir inutilement nos entrepôts. Mutualiser les engins, c’est aussi une façon de diminuer son impact écologique.

Conclusion

Pour respecter nos engagements environnementaux et sociétaux vis-à-vis de nos collaborateurs et de nos clients, l’entreprise idverde est entrée dans une “verdification” de son parc matériel.

En se tournant vers du matériel à énergie alternative, des engins green et en opérant une veille constante sur l’innovation technologique écologique, nous tendons vers des chantiers responsables et zéro émission. Cela comprend la gestion des déchets, la baisse des nuisances sonores, la diminution de la pollution des sols comme de l’air, la prise en compte du bien-être de nos équipiers et des riverains.

idverde s’engage à 100 % !

Les engagements d’idverde en faveur du développement durable

Dernières actualités

Voir toutes les actualités

idverde utilise des cookies

À l'aide de ces cookies, nous pouvons collecter des informations sur l'utilisation du site Web, entre autres pour l'analyser et l'améliorer. En outre, des tiers placent des cookies de suivi pour vous montrer des offres pertinentes en dehors de notre site Web. Et les cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En cliquant sur «Ok», vous acceptez l'installation de cookies. Si vous ne souhaitez pas autoriser tous les types de cookies, cliquez sur «Ajuster les paramètres des cookies». Vous trouverez plus d'informations sur les cookies et l'utilisation des données personnelles par idverde ici .

Nous utilisons les cookies suivants:
Paramètres des cookies